Sélectionner une page

Livre : Aubin Banzouzi a présenté son nouvel ouvrage, «Le cri d’un pasteur»

Livre : Aubin Banzouzi a présenté son nouvel ouvrage, «Le cri d’un pasteur»

Comme annoncé dans notre édition du jeudi 27 août dernier, Aubin Banzouzi a présenté son nouvel ouvrage intitulé: «Le cri d’un pasteur. Homélies et discours de Mgr Louis Portella Mbuyu». D’un volume de 377 pages, cet ouvrage est une compilation des homélies et discours de Mgr Louis Portella Mbuyu, évêque émérite du Diocèse de Kinkala. La cérémonie relative à sa présentation a eu lieu le vendredi 4 septembre dernier, au siège du journal La Semaine Africaine, à Brazzaville, en présence des prélats, NN.SS Anatole Milandou, archevêque de Brazzaville, Hildévert Mouanga, évêque de Kinkala, Louis Portella Mbuyu, des prêtres et des personnalités comme le général Emmanuel Eta-Onka, le professeur Louis Bakabadio, conseiller du Président de la République, etc.

Pour l’auteur, Aubin Banzouzi, le livre «Le cri d’un pasteur» vise à inciter et inviter le peuple de Dieu à mettre Jésus-Christ au centre de son existence. «Ce livre nous emmène à construire notre vie, notre histoire, nos Nations, nos familles, notre société, en mettant au centre le Seigneur Jésus, comme c’est écrit dans Jean 15, 5. Car souvent, on donne de la valeur dans des choses factices et on oublie le Créateur», a-t-il déclaré.
En ce qui concerne l’ossature du livre, l’auteur explique que «les homélies de Mgr Louis Portella Mbuyu invitent à la conversion, au pardon, à la réconciliation, à vivre, à témoigner de l’amour en vérité. Ces homélies ont une certaine résonnance comme celles des enseignements et prédications de Martin Luther King. Il s’agit d’un trésor de savoir, de sagesse: humaine et divine. C’est pour cela que nous avons voulu immortaliser ces homélies sur le marbre scriptural de l’écriture».
Dans son rôle de critique littéraire, Malachie Cyrille Roson Ngouloubi considère que cet ouvrage est aussi une invite aux populations du Pool à promouvoir le vivre ensemble, car leur département n’a que trop souffert des guerres fratricides à répétition.
Les différents invités présents à la cérémonie ont, chacun à sa manière, salué l’œuvre du jeune écrivain Aubin Banzouzi, grand-séminariste du Diocèse de Kinkala. Le personnage central du livre, à savoir l’auteur des homélies et discours compilés, Mgr Louis Portella-Mbuyu, s’est dit agréablement surpris par le travail abattu, tout en accueillant modestement l’honneur qui lui est fait à travers l’ouvrage. «Je suis un peu confus, parce qu’on n’a pas toujours le temps de relire soi-même ce qu’on a écrit ou plutôt ce qu’on a fait écrire. Merci à Aubin d’avoir eu cette initiative. Merci aussi à l’éditeur. En tout cas, pour tout ce que vous allez lire dans ce livre, en ce qui concerne mes homélies, venez plutôt me faire des remarques. Je suis prêt à les accueillir, parce qu’aucune œuvre humaine n’est jamais parfaite», a-t-il déclaré.
A 34 ans, Aubin Banzouzi, qui est à sa 5ème publication, dont «Le pacifisme chrétien, Pouvoir et sexes dans la littérature, Et pourtant … somniloquie d’une réfugiée» s’illustre de plus en plus comme un auteur dense et varié, dont la bibliographie ne cesse de s’agrandir.
Signalons que son nouvel ouvrage, «Le cri d’un pasteur» publié aux Editions La Maison du livre, basées à Pointe-Noire, est disponible pour le moment au siège du journal La Semaine Africaine et il est vendu au prix de 15.000 F Cfa l’exemplaire.

Hervé EKIRONO

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

heure locale

31 octobre 2020, 15: 03

L’editorial de la redaction

L’ÉDUCATION, LA FORCE ET LA QUALITÉ DE LA SOCIÉTÉ!

Ainsi donc, les élèves congolais ont renoué avec le chemin de l’école depuis le lundi 12 octobre. Après pratiquement six mois et demi d’inactivités (du 1er avril au 11 octobre) dus à la suspension des cours pour cause de pandémie de covid-19. Et la rentrée scolaire intervient sur fond de crise sanitaire, puisque le pays continue de faire face à la pandémie. Avec tout ce que cela induit de conséquences impactant la vie scolaire. Le ministre en charge de l’enseignement en a d’ailleurs informé l’opinion nationale.

Lire la suite

Je m’abonne à la newsletter de l’horizon africain

Commentaires récents

    Votre Publicité

    Archives

    Statistiques de notre site

    • 38
    • 24
    • 1 726
    • 4 145
    • 547
    • 579
    • 18 octobre 2020

    Votre météo

    booked.net