Eliminatoire championnat d’Afrique des Nations de football

Les Diables-Rouges sont-ils capables de remontada à Brazzaville?

Le match aller des Diables-Rouges A’ contre les Fauves du Bas-Oubangui de la Centrafrique allait se jouer à Bangui, la capitale centrafricaine. Par manque de stade aux normes exigées, le gouvernement centrafricain a demandé à ce qu’il se joue seulement à Brazzaville. Une chance pour les Congolais, mais qu’ils ont laissé filer. En effet, les Diables-Rouges, qui avaient les faveurs des pronostics, ont été tenus en échec, chez eux, par des Fauves qui ont surpris tout le monde et qui se sont imposés par 2 buts à 1, lors du match aller, dimanche 28 août 2022, au Stade Alphonse Massamba-Débat. Les Diables-Rouges sont-ils capables de remontada, le dimanche 4 septembre, alors qu’ils vont toujours jouer devant leur public, à Brazzaville?

Les Congolais ont lamentablement laissé filer la chance d’emporter le match aller des éliminatoires de la septième édition du Chan 2023 (Championnat d’Afrique des Nations de football), qui va se jouer du 8 au 31 janvier 2023 en Algérie. Ils étaient même menés 2 buts à 0. Les buts centrafricains étaient marqués par Trésor Tropide, dès la 11ème minute et par Delphin Moukono, à la 34ème. C’est à la 42ème minute que les Congolais ont réagi. Et l’unique but congolais était l’œuvre de Kader Boudimbou, par penalty.

Le match contre les Centrafricains s'est joué devant des gradins presque vides.
Le match contre les Centrafricains s’est joué devant des gradins presque vides.

Les Congolais ont eu l’énorme chance d’abriter les deux rencontres en aller et retour sur place. Mais, comme toujours, les questions d’organisation, de motivation de l’équipe et même de communication n’ont pas eu de bonnes réponses. Le gouvernement et la fédération n’ont pas mobilisé les forces vives du sport autour de cette rencontre. Au point que les Diables-Rouges ont joué sans leur douzième homme. Le stade était quasi vide en supporters congolais. Il n’y avait que le public centrafricain. Pourquoi ce désintérêt et cette démotivation? Le football congolais va-t-il être victime des enjeux du renouvellement des instances dirigeantes de la Fécofoot, prévue ce vendredi 2 septembre?

En tout cas, la préparation de ce match n’était pas à la hauteur de ce que les Congolais savent faire. C’est comme si le Chan ne semble pas intéresser les dirigeants sportifs congolais. C’est très étonnant.

Si les Diables-Rouges visent la remontada pour le match retour, le dimanche 4 septembre, il faudrait que les dirigeants sportifs se mobilisent et mobilisent le public autour de cette rencontre, comme ils le savent le faire. C’est ce qui va donner un moral conquérant à nos Diables-Rouges, pour réussir la remontada à laquelle ils sont condamnés, s’ils veulent aller en Algérie. Il serait même souhaitable que le Premier ministre, Anatole Collinet Makosso, qui rentrera fraîchement de ses vacances, soit présent au stade, pour motiver la troupe sportive, tout comme les membres de son gouvernement étant dans la capitale. Alors, Diables-Rouges, c’est parti pour la remontada!

Luze Ernest BAKALA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici