15ème édition du Festival du rire Tuseo

Le grand retour sur scène, du rendez-vous international du rire à Brazzaville

Le Festival du rire Tuseo revient sur scène en grandes pompes, cette année, à l’I.f.c (Institut français du Congo) de Brazzaville, avec la tenue de sa 15ème édition qui se déroule du jeudi 27 au samedi 29 octobre 2022. A quelques jours de ce grand rendez-vous international du rire, qui regroupe des artistes humoristes du Congo et d’ailleurs, la directrice de Tuseo, Lauryathe Bikouta, a donné une conférence de presse, mardi 24 octobre, à l’I.f.c, en compagnie de Régis Ségala, directeur délégué de l’I.f.c-Brazzaville, et l’humoriste-conteur camerounais, Saïdou Abatcha, pour donner les contours de cette quinzième édition, la première en grand public, après la tempête de la pandémie de covid-19 qui avait confiné les éditions de 2020 et 2021 en mode virtuel.

Abordée par les journalistes sur l’absence des artistes humoristes congolais résidant à l’intérieur du pays, Lauryathe Bikouta a présenté le panel des artistes conviés à cette édition. «Cette année, nous avons des artistes du groupe Handi-A de Pointe-Noire, qui sont venus en formation. Et la présence du groupe prouve à suffisance que nous nous intéressons aux artistes des autres localités du Congo. Pour le moment, c’est Brazzaville et Pointe-Noire. Mais, il est temps pour nous de découvrir également ceux qui sont à l’intérieur du pays. Tuseo, c’est un festival qui est ouvert à tous les artistes. Il suffit juste de se manifester», a-t-elle précisé.

Régis Ségala,Saïdou Abatcha et Lauryathe Bikouta, pendant la conférence de presse.
Régis Ségala,Saïdou Abatcha et Lauryathe Bikouta, pendant la conférence de presse.

Par ailleurs, la particularité de cette édition, c’est la participation du Niger ainsi que des personnes vivant avec handicap, notamment les sourds-muets qui ont déjà fait leur preuve lors de l’édition de 2013. Cette année, le festival met l’accent sur la formation. «C’est pour la première fois qu’à Tuseo, nous recevons autant de monde, en termes de formation», a affirmé Lauryathe Bikouta.

Journalistes et artistes pendant la conférence de presse.
Journalistes et artistes pendant la conférence de presse.

De son coté, Régis Ségala a souligné que «l’objectif, c’est de renouer avec le public qu’on aurait pu perdre pendant deux ans. Il y a un défi à relever pendant ces trois prochains jours de festival». Il s’est dit optimiste quant à la réussite de l’événement.

Pendant trois jours, les artistes humoristes congolais vont partager la scène avec leurs collègues du Benin, de France, de la RD Congo, du Burkina-Faso et du Niger. Une rencontre entre artistes autour du rire et une occasion de partage d’expériences entre les nouveaux et les anciens. Les amoureux des spectacles comiques ont longtemps attendu la reprise de ce festival sur scène. Maintenant, ils sont servis.

Créé en 2004, le Festival international du rire de Brazzaville, Tuseo, est né de la volonté de Lauryathe Bikouta dans le but de donner une visibilité aux humoristes congolais évoluant au pays et qui peinent à exprimer leurs talents, par manque d’événements culturels dans leur domaine. L’édition de cette année met en exergue les spectacles d’artistes moins connus, lors d’un plateau spécial réservé aux participants de différents ateliers de formation animés par l’humoriste-conteur camerounais Saïdou Abatcha, invité d’honneur de cette édition.

Roland KOULOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici