Concert de Fally Ipupa au Stade des Martyrs de Kinshasa

Grosse ombre au tableau: onze personnes ont trouvé la mort, suite à une bousculade!

Longtemps attendu, annoncé à grand renfort de publicités, d’annonces et de communications dans les réseaux sociaux et les médias classiques, le concert du 15ème anniversaire de la vie artistique du «warrior suprême», Fally Ipupa, a bel et bien eu lieu samedi 29 octobre 2022, au Stade des Martyrs de Kinshasa, la plus grande enceinte sportive de la RD Congo. En mobilisation, le succès était total. D’une capacité de 80 mille places assises, le stade aurait accueilli plus de 120 mille spectateurs. Malheureusement, le succès a basculé au drame, avec la mort de onze personnes (neuf spectateurs et deux policiers), au cours d’une bousculade à la fin du spectacle, à l’intérieur comme autour du stade. Depuis, c’est la polémique sur ce triste événement: les autorités pointent la responsabilité des organisateurs.

L’un des artistes-musiciens les plus en vogue de la RD Congo, Fally Ipupa, s’était fixé comme challenge de remplir à ras bord le mythique Stade des Martyrs, comme l’ont fait, bien avant lui, ses devanciers King Kester Emeneya, J.B Mpiana, Werrason, Koffi Olomidé et Papa Wemba. Pour ne citer que ceux-là.

Les organisateurs n'auraient pas respecté la capacité d'accueil du stade.
Les organisateurs n’auraient pas respecté la capacité d’accueil du stade.

Surnommé l’aigle, Fally Ipupa, qui avait reçu un disque d’or certifié par le S.n.e.p (Syndicat national de l’édition phonologique), pour son album «Tokooos» sorti en 2017, était en voie de relever ce pari. Le moins que l’on puisse dire est que le transfuge de l’Orchestre Quartier latin international de Koffi Olomide a fait plus et son succès a tourné au vinaigre.

Suite au drame sanglant que tout le monde déplore, Dicap-la-merveille (c’est l’autre des nombreux petits noms du célèbre artiste kinois), s’est dit profondément consterné et a présenté ses condoléances aux familles des disparus. «Malgré toutes les dispositions prises pour le strict respect des consignes de sécurité, des incidents malheureux et dramatiques ont émaillé la fin de ce concert. (…) J’en suis profondément consterné et je présente mes condoléances les plus attristées à toutes les familles. Que Dieu, dans sa profonde miséricorde, console les cœurs meurtris!», a écrit la star congolaise sur son compte Facebook.

Les victimes seraient mortes d'étouffement après de grandes bousculades à l'intérieur comme à l'extérieur du stade.
Les victimes seraient mortes d’étouffement après de grandes bousculades à l’intérieur comme à l’extérieur du stade.

Pour le Vice-Premier ministre, ministre de l’intérieur, de la décentralisation et des affaires coutumières, Daniel Aselo Okito Wankoy, les organisateurs de ce concert ont une grande part de responsabilité dans les incidents survenus au stade. On aurait enregistré des spectateurs au-delà de la capacité d’accueil du stade. «Les organisateurs doivent être sévèrement punis. Ils sont allés au-delà de ce qui était convenu. 120 mille personnes auraient fait le déplacement du Stade des Martyrs dont la capacité d’accueil est de 80 mille places. (…) D’après nos informations, ce qui s’est passé est la conséquence du comportement de l’organisateur. La police, le stade et l’organisateur s’étaient entendus sur un certain pourcentage au sujet du nombre de personnes qui devraient accéder au stade. L’organisateur est allé au-delà de 100%. Les gens étaient étouffés. Personne n’a été frappé. (…) Ça doit cesser. L’organisateur doit être puni. Il sera recherché et sera arrêté et sanctionné. Il doit se présenter de lui-même pour s’expliquer», a-t-il lâché.

Chose étonnante, quelques jours avant ce tant attendu concert de Fally Ipupa, comme des oiseaux de mauvais augure, des jeunes kinois avaient prédit sur les réseaux sociaux qu’un drame allait s’y produire. Ils avaient mis en garde les parents de ne pas laisser leurs enfants faire le déplacement du Stade des Martyrs. Hélas…!

Signalons que lors de son show, FallyI Pupa s’est vu remettre, des mains du célèbre animateur radio et télé français, Claudy Siar, le disque d’or qu’il a remporté. Plusieurs artistes de la rive droite du Fleuve Congo ont également pris part à ce rendez-vous musical marqué d’une pierre noire dans l’histoire de la musique des deux rives du Fleuve Congo, parmi lesquels Tidiane Mario, AfaraTsena et Vinny Baltazar.

Nana KABA