Elections législatives de juillet 2022

La candidature de Mottom Mamoni retirée et remplacée par celle d’Angèle Okoko

C’est finalement une décision prise le samedi 2 juillet 2022, par le ministre de l’administration du territoire, de la décentralisation et du développement local, Guy-Georges Mbacka, qui a sanctionné le député Léonidas Carrel Mottom Mamoni, deuxième questeur du bureau de l’assemblée nationale. Sa candidature dans la deuxième circonscription de Ouesso a été retirée et il a été demandé à son parti, le P.c.t, de présenter à sa place un autre candidat avec un suppléant. Et ce parti a choisi Mme Angèle Okoko née Doukoro, qui était jusque-là adjointe au maire de Ouesso.

Dans la décision prise par le ministre de l’administration du territoire, de la décentralisation et du développement local, il est reproché à Léonidas Carrel Mottom Mamoni, «d’être sorti du cadre légal fixé par l’article 27 de la loi électorale et d’avoir troublé, par ses paroles et ses agissements, la sérénité de la campagne électorale», «à l’occasion d’un meeting à Ouesso devant ses partisans».

La décision, qui rappelle les propos tenus par le candidat durant son meeting, estime que «le maintien de sa candidature serait contraire aux dispositions de l’article 128 de la Constitution» selon lesquelles «chaque député élu dans une circonscription électorale, est le représentant de la Nation toute entière, tout mandat impératif est nul».

Jean-Clotaire DIATOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici