Sélectionner une page

Journée nationale de l’arbre : Malgré la covid-19, les Congolais appelés à continuer de planter les arbres

Journée nationale de l’arbre : Malgré la covid-19, les Congolais appelés à continuer de planter les arbres

La communauté nationale a célébré, vendredi 6 novembre 2020, la 34ème journée nationale de l’arbre, sous le thème: «Continuons de planter les arbres pour lutter contre les érosions et les glissements des terrains, malgré la covid-19». Les cérémonies officielles relatives à la célébration de cette journée se sont déroulées sur deux sites, le village Olébé, à proximité de la ville d’Oyo, dans le Département de la Cuvette, sous le patronage du Président de la République, Denis Sassou-Nguesso, avec la participation de la ministre de l’économie forestière, Rosalie Matondo, et l’Université Denis Sassou-Nguesso de Kintélé, sous le patronage de Pierre Ngolo, président du sénat, avec la participation du président de l’assemblée nationale, Isidore Mvouba, des membres du gouvernement, des parlementaires, etc. Le geste a été accompli aussi dans les chefs-lieu de département, où les autorités politico-administratives décentralisées et déconcentrées étaient invitées à créer, chacune pour ce qui la concerne, les conditions permissives d’une mobilisation optimale des forces vives du pays, pour le planting d’arbres.

Isidore Mvouba et Pierre Ngolo accueillis par le maire de Kintélé.

A la veille de la journée nationale de l’arbre, la ministre de l’économie forestière a prononcé un message dans lequel elle a évoqué l’enjeu de cette journée. «Les objectifs visés par la journée nationale de l’arbre sont, entre autres: l’intégration de l’arbre dans les stratégies de développement socio-économique et culturel, de protection de l’environnement et la promotion de la culture de l’arbre».
Selon elle, le thème de cette année «traduit la volonté des pouvoirs publics de créer une dynamique autour d’une problématique cruciale qui perturbe la sérénité de nos compatriotes établis dans les zones réputées sensibles aux érosions et autres glissements de terrain, essentiellement dans les deux principales agglomérations de notre pays.
En effet, les pluies diluviennes enregistrées au cours des cinq dernières années, expression du dérèglement climatique en cours dans le monde, s’accompagnent de nombreux dégâts, tant au niveau mondial que national, qui se manifestent, entre autres, par les inondations, les érosions et glissements de terrains dont nous sommes tous victimes, directement ou indirectement.
Comme si cela ne suffisait pas, la nature nous impose, une fois de plus, une autre épreuve qui ne cesse de décimer les vies humaines dans le monde. Il s’agit de la pandémie à coronavirus covid-19, qui n’épargne aucun continent, aucun pays et aucune personne, à quelque niveau que ce soit. Certes, il s’agit d’un fléau majeur qui perturbe gravement les équilibres macroéconomiques à l’échelle mondiale et comporte de graves conséquences au plan social. Mais, allons-nous baisser les bras, infléchir notre ardeur à planter les arbres, en vue de lutter contre les érosions et les glissements de terrain, cet autre fléau qui accable nos citoyens dans les grandes villes? La réponse est non! Lutter contre les érosions et les glissements de terrain est une question de survie pour nous tous.»
La ministre de l’économie nationale a rappelé que pour accompagner cette journée nationale, son ministère a institué, depuis quatre ans, la foire aux plants, «afin de permettre à chaque compatriote d’accéder facilement à un point d’approvisionnement en plants divers, nécessaires pour réaliser le planting du 6 novembre et bien d’autres projets personnels de création de plantations…»
Pour cette année 2020, la 4ème édition de la Foire aux plants a ouvert ses portes depuis le 2 octobre 2020 et sera clôturée le 30 novembre 2020. Les sites d’approvisionnement fonctionnels dans le cadre de cette foire sont:
– le siège du Ministère de l’économie forestière, pour Brazzaville;
– le siège de la Direction du Service national de reboisement (S.n.r), pour Pointe-Noire;
– le siège de la Mairie d’Oyo;
– et le siège du Conseil départemental du Niari, pour Dolisie.
Rosalie Matondo a conclu son message en disant que «la Journée nationale de l’arbre constitue une précieuse opportunité, pour chaque citoyen, de contribuer efficacement à la lutte contre les changements climatiques, contre les érosions et les glissements de terrain, en vue d’améliorer la qualité de vie dans nos grandes cités. C’est donc une chance pour notre pays. Aussi, tous derrière Son Excellence Monsieur Denis Sassou-Nguesso, Président de la République, Chef de l’Etat, initiateur de la Journée nationale de l’arbre, mobilisons-nous massivement pour cette cause juste. Plantons les arbres tous azimuts. L’avenir nous donnera raison».

Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 11 autres abonné·es de notre liste.
close
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 11 autres abonné·es de notre liste.

A propos de l'auteur

l'horizonafricain

L'horizon Africain, un journal d'information paraissant au Congo Brazzaville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

heure locale

03 décembre 2020, 11: 19

L’editorial de la redaction

LES CÔTÉS AMERS DE LA DÉMOCRATIE!

Des milliers de supporters du Président Donald Trump ont manifesté, samedi 14 novembre dernier, à Washington, pour protester, une fois de plus, contre la présumée «fraude électorale» qui aurait privé leur champion de sa victoire à l’élection présidentielle du 3 novembre. Ils sont allés manifester leur colère jusque devant la Cour suprême des Etats-Unis, dans le quartier du Capitol Hill, comme pour appuyer les recours en justice introduits par les avocats du Président Trump. C’est la démocratie, peut-on dire! Mais, la démocratie a ses côtés amers et on l’oublie souvent.

Lire la suite

Votre Publicité

Archives

Statistiques de notre site

  • 2
  • 2 550
  • 26 novembre 2020

Votre météo

booked.net