Le 16 mai de chaque année, l’Unesco célèbre la journée internationale du vivre ensemble en paix. A cette occasion, Donald Fylla Saint-Eudes, conseiller municipal et départemental, président de la Dynamique citoyenne Vumbuka, a organisé des activités culturelles, sportives et ludiques à Bacongo, le deuxième arrondissement de Brazzaville, pour marquer cette journée. Le lancement a eu lieu au cours d’une cérémonie dans le jardin du Lycée Pierre Savorgnan de Brazza, sous le patronage de de Mme Olivia Bumba Fylla, représentant son époux en mission à l’étranger, en présence de Gervais Ndokékia, secrétaire général adjoint de la Commission nationale pour l’Unesco, des conseillers municipaux, sans oublier les membres de Vumbuka. Deux discours ont marqué la cérémonie d’ouverture de la célébration de la Journée internationale du vivre ensemble en paix, à Bacongo. Gervais Ndokékia a parlé du rôle de la Commission nationale pour l’Unesco. «La journée du vivre ensemble, c’est accepter les différences, être à l’écoute, faire preuve d’estime, de respect et de reconnaissance envers autrui et vivre dans un esprit de paix et d’harmonie», a-t-il poursuivi. Dans le cadre de ce concept de vivre ensemble, l’Unesco invite les Etats de continuer d’agir en faveur de la réconciliation, afin de contribuer à la paix et au développement durable, notamment en collaborant avec les communautés, les chefs religieux et d’autres parties prenantes, en prenant des mesures de réconciliation et de solidarité et en «incitant les êtres humains au pardon et à la compassion». Le message de la directrice générale de l’Unesco, Mme Audrey Azoulay, à l’occasion de cette journée, indique que «cette journée nous rappelle ainsi tout le travail qui reste à mener pour préserver la paix, qui n’est jamais un acquis et qui est toujours à construire».
Dans son mot d’ouverture, Mme Olivia Fylla a relevé l’importance de cette journée. «S’unir pour un monde meilleur est une quête permanente et un devoir inhérent à notre existence… Les différentes crises que nous connaissons peuvent être évitées, si nous à la place, nous prônons le dialogue», a-t-elle déclaré. Elle a donné l’exemple de son pays, la RD Congo. Après les multiples crises, les autorités ont résolu de s’unir, pour privilégier la Nation. «L’unité, la réconciliation donc le vivre ensemble constituent une voie à sens unique pour la restauration de la paix, la sécurité, le respect des droits de l’homme et du développement», a-t-elle fait savoir.
«C’est pour perpétuer cet élan de vivre ensemble, pour construire un monde meilleur que le distingué conseiller Donald Fylla, que j’ai l’honneur de représenter ici, a investi l’arrondissement deux Bacongo, depuis plusieurs années, pour porter le message du vivre ensemble à travers des actions ponctuelles qui prônent une citoyenneté responsable et une solidarité agissante», a-t-elle poursuivi.
Signalons que les activités organisées à l’occasion de cette journée (Marche sportive, rencontre de football, nzango, pétanque, scrabbles, jeu de dame, défilé des sapeurs), se sont achevées par un bal dansant avec le mythique orchestre «Les Bantous de la Capitale», au Bar la détente.

Chrysostome
FOUCK ZONZEKA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici