26.9 C
Brazzaville
ven 1 juillet 2022
spot_img
AccueilActualitéIl y a 5 ans, le lancement du PSPT (Programme Santé...

Il y a 5 ans, le lancement du PSPT (Programme Santé Pour Tous) à Kinkala : C’était le coup d’envoi officiel du projet de construction de 12 hôpitaux généraux

Le Président de la République, Denis Sassou-Nguesso procédait, mardi 23 février 2016, à Kinkala, chef-lieu du Département du Pool, au lancement officiel de la construction de douze hôpitaux généraux ultra-modernes, à travers le pays, dans le cadre du PSPT (Programme Santé Pour Tous), en présence de quelques membres du Gouvernement, du corps diplomatique, du Préfet du Pool, Jean-Michel Shanga, du Sous-Préfet et de l’Administrateur-maire de Kinkala, des militants des partis de la majorité, mobilisés en grand nombre. L’animation était assurée par l’incontournable «ancien combattant» Zao. A cette occasion, le Chef de l’Etat a visité l’Hôpital général de Kinkala, après sa présentation par document vidéo, au cours de la cérémonie. Les travaux de cet hôpital, qui sont avancés à plus de 80%, sont exécutés par la société brésilienne, Asperbras.

L’Hôpital général de Kinkala pendant la cérémonie de lancement des travaux en février 2016.
L’Hôpital général de Kinkala pendant la cérémonie de lancement des travaux en février 2016.

Le PSPT (Programme Santé Pour Tous) intègre 12 hôpitaux généraux en construction dans les douze chefs-lieux des départements du pays. S’y ajoutent trois autres hôpitaux que sont l’Hôpital mère et enfant Blanche Gomez rénové, l’Hôpital d’instruction militaire de Brazzaville et l’Hôpital spécialisé d’Oyo. On parle également de cliniques mobiles.
Initié par le Président Denis Sassou-Nguesso, le PSPT a pour but d’éliminer «toutes les insuffisances qui caractérisaient les hôpitaux sur l’ensemble du pays», en matière de l’offre de soins de santé de qualité, à en croire le Ministre François Ibovi, réagissant dans le documentaire vidéo projeté pendant la cérémonie de Kinkala.
Dans le même documentaire vidéo, Jean-Jacques Bouya, Ministre à la Présidence de la République, chargé de l’Aménagement du Territoire et de la Délégation Générale aux Grands Travaux, fait la présentation de ce programme, qualifié de plus grand programme de construction d’hôpitaux en Afrique.
A l’issue de la visite de l’Hôpital général de Kinkala, dont le gros-œuvre est déjà fini et même les installations de tuyauterie, puisque la climatisation centrale fonctionne déjà, le Président Denis Sassou-Nguesso a livré ses impressions à la presse: «Nous constatons que douze hôpitaux de cette taille se construisent simultanément à travers le pays et les travaux s’exécutent normalement. Cela nous donne beaucoup de force, beaucoup de volonté de poursuivre le travail. Je peux vous dire que nous sommes satisfait».
L’Hôpital général de Kinkala est construit sur une superficie de 5 hectares. Le bâtiment principal a une surface de 12.000 mètres-carrés, le bloc technique et les logements occupent une surface de 3000 mètres-carrés. Il a une capacité d’accueil de 200 lits, un bloc opératoire constitué d’un centre de stérilisation et des soins intensifs généraux. On y trouve les services de médecine générale, chirurgie générale, orthopédie, médecine dentaire, pédiatrie, néonatologie, etc. A cela s’ajoutent une unité d’imagerie et de diagnostic (rayon X, scanner, IRM, radiologie), une pharmacie, un incinérateur, une chaudière.
Par ailleurs, il y a un bloc administratif, une salle de conférences de 146 places, 10 maisons-appartements pour le personnel médical, deux guérites pour le contrôle d’accès à l’hôpital et aux surfaces techniques, une cafétéria, une station de traitement des eaux usées, des parkings, un forage d’eau, deux réservoirs avec une capacité totale de 260 mètres cubes d’eau potable, une bâche à eau pour recueillir les eaux de pluie pour l’arrosage d’espaces verts et l’usage des sanitaires, un héliport pour accueillir un hélicoptère en cas d’urgence, des vestiaires du personnel, une salle de préparation des corps, un atelier, un magasin, une blanchisserie, une cuisine et la liste des équipements n’est pas exhaustive.
Les mêmes caractéristiques se trouvent dans tous les douze hôpitaux généraux en construction à Impfondo, Ouesso, Owando, Ewo, Djambala, Brazzaville, Madingou, Dolisie, Sibiti, Loango et Pointe-Noire. Autant dire que le Programme Santé Pour Tous est audacieux par son ampleur et la dimension ultra-moderne de ses équipements. Pourvu qu’un bon système d’entretien entoure ce projet ambitieux.

Joseph MWISSI NKENI

AUTRES ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

derniers articles

Commentaire