Espace d’échanges et de promotion culturels, l’I.f.c (Institut français du Congo) de Brazzaville, a présenté, jeudi 17 septembre 2022, son programme culturel pour les quatre mois à venir et dressé le bilan à mi-parcours de ses activités au titre de l’année 2022. C’était au cours d’une cérémonie organisée dans ses locaux, sous le patronage de son directeur délégué, Régis Ségala, en présence des partenaires culturels, des artistes de toutes catégories confondues et bien d’autres invités.

Fruit de la coopération française, l’I.f.c assure la promotion des deux cultures française et congolaise à travers l’organisation de plusieurs activités dans plusieurs domaines de la culture (musique, art, cinéma, littérature, formation culturelle, etc). On y donne aussi des cours de français. Elle accompagne et apporte son soutien aux artistes locaux et occupe une place de choix dans le monde culturel de la capitale. Doté d’une médiathèque riche de près 19 mille ouvrages, et d’une salle de spectacle, insonorisée et équipée, d’une capacité de 480 places, de salles annexes de conférence, d’espaces Internet, de «culturethèque» numérique, de salles de classe, il est l’un des cadres le plus fréquenté de la ville par le public. Des jeunes talents du monde de la culture y trouvent un moyen de promotion inestimable.
L’I.f.c, qui a deux antennes dans le pays (Brazzaville et Pointe-Noire), passe à la vite supérieure, pour conquérir à nouveau son public, qui était contraint de suivre ses programmes en mode distantiel, à cause des restrictions occasionnées par la pandémie de covid-19. Pour les quatre derniers mois de cette année (septembre, octobre, novembre et décembre), il propose des paragrammes variés d’événements culturels inédits. Il s’agit entre autres: de la 6ème édition du Festival Mboté Hip-hop (Samedi 17 septembre); la 21ème fête du cinéma d’animation (du 4 au 25 octobre); la 15ème édition du Festival d’humour «Tuseo» (du 27 au 29 octobre); la 8ème édition du Festival Boya Kobina (du 29 novembre au 5 décembre) ainsi que la 7ème édition du Festival de la bande dessinée «Bilili Bd», qui va se dérouler du 6 au 10 décembre prochain. Les portes de l’I.f.c de Brazzaville sont ouvertes à tous.
«L’allégement des mesures contre la pandémie de covid-19 a permis à l’Institut français de reprendre ses activités. Mais, pour le moment, on est encore loin des chiffres et des statistiques de 2019, l’année d’avant la crise sanitaire. La cérémonie de ce jour est donc une opportunité d’informer l’opinion publique que notre institut reprend à plein régime ses programmes, que ce soit pour Campus France, des spectacles et de la culture, des cours et des certifications, puisque maintenant, on peut accueillir le public, remplir les salles sans contrainte», a déclaré Régis Ségala. Celui-ci a poursuivi en disant que les programmes sont faits pour attirer plus de public. «Etant donné que nous bénéficions de mesures allégées, nous allons proposer des choses nouvelles qui vont réunir beaucoup plus de monde qu’auparavant et fidéliser nos publics», a-t-il précisé. Signalons que cette rencontre était l’occasion, pour le staff dirigeant de l’Institut français du Congo de Brazzaville, de remercier également tous les partenaires qui l’accompagnent dans la mise en œuvre de ses activités.

Roland KOULOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici