A l’initiative du député Elbe Biscay Bidié Bimbemba, une conférence socio-économique s’est tenue à Louingui, samedi 30 septembre 2022, sous le parrainage du prof Louis Bakabadio, conseiller spécial, chef du Département éducation à la Présidence de la République. C’était l’occasion, pour le sous-préfet Hubert Nombo, de s’adresser aux populations des 56 villages que comptent son entité administrative. Voici un large extrait de son allocution.
«Permettez-moi de m’acquitter d’un devoir, en tant que citoyen et chrétien, celui tout d’abord de rendre infiniment grâce à l’Eternel Dieu Tout Puissant, qui a permis la tenue de cet événement inédit, par l’entremise d’un digne fils de Louingui, j’ai cité le député Elbe Biscay Bidié Biambemba; de rendre ensuite un vibrant hommage à son Excellence Monsieur Denis Sassou-Nguesso, Président de la République, Chef de l’Etat, sans laquelle on ne saurait imaginer ce rassemblement, cette paix chèrement acquise que nous avons le devoir de préserver jalousement.
Et que du haut de cette tribune, j’en profite pour dire un grand merci à Monsieur Anatole Collinet Makosso, Premier ministre, chef du gouvernement qui nous a donné l’opportunité d’être à la tête de ce merveilleux District de Louingui, aux saveurs gourmandes des fruits exotiques qu’on ne trouve nulle part ailleurs au Congo, que dans le grand Boko.
A l’occasion de cette journée mémorable et spéciale, qu’il me soit permis de paraphraser notre hymne national pour dire: «En ce jour, le soleil se lève et notre Louingui resplendit, une longue nuit s’achève, un grand bonheur a surgi. Chantons tous, avec allégresse, le chant du changement. Bissi Louingui, débout fièrement partout, proclamons l’union de notre district, oublions ce qui nous divise, soyons plus unis que jamais, vivons pour notre devise: unité; travail; progrès.
Laissez-moi vous dire que depuis mon arrivée dans le canton de Samba-Ndongo, je caresse un rêve. Oui! J’ai un rêve pour Louingui. J’ai un rêve que je voudrais partager avec tous les ressortissants des pays du grand Boko. Quoique nous devions faire face aux difficultés d’aujourd’hui et de demain, j’ai tout de même un rêve. Je rêve de voir les bissi Louingui se mettre ensemble comme aujourd’hui main-dans-la-main et de penser Louingui.
Oui! J’ai un rêve Monsieur le président du Conseil départemental du Pool: je rêve de voir Louingui, avec ses huit quartiers, se transformer en une bourgade moderne bien tracée, avec des voiries urbaines, l’eau et l’électricité pour tous, pour devenir une communauté urbaine. Oui! j’ai un rêve: je rêve de ces collines verdoyantes et ces vallées luxuriantes devenir des Z.a.p (Zones agricoles protégées) et des pâturages où pullulent des vaches laitières bien dodues, comme dans les milles collines du Rwanda où coule le lait en abondance. Oui! J’ai un rêve: je rêve de ces routes d’intérêt départemental qui traversent le District de Louingui, bitumées, et les pistes agricoles entretenues toute l’année. Oui! J’ai un rêve, Monsieur le conseiller spécial du Président de la République. J’ai un rêve: je rêve qu’un jour, le couple présidentiel arrive à Louingui, pour constater et apprécier le travail abattu par le gouvernement Makosso et, surtout, rassurer cette population qui, pendant longtemps, s’est toujours sentie méprisée et abandonnée. Oh Mon Dieu! J’ai un rêve aujourd’hui: je rêve qu’un jour, chaque vallée sera rehaussée, chaque colline et chaque montagne seront aplanies, les aspérités seront nivelées et les endroits tortueux seront rendus rectilignes pour que la gloire de l’Eternel soit révélée. Oui! c’est juste un rêve. Mais c’est notre espérance. A toutes et à tous, je vous souhaite, au nom des populations du district de Louingui et au mien propre, une cordiale bienvenue sur les terres hospitalières des pays du Grand Boko en général et dans le canton de Samba-Ndongo en particulier».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici