Elections législatives

Honoré Sayi et Pierre Mabiala en combat de coq à Dolisie 2

Si à Mouyondzi (Département de la Bouenza), ce sont deux dames, Claudine Munari (opposition) et Lydia Mikolo (P.c.t),  qui se livrent une bataille de leadership, à travers les élections législatives, à Dolisie, dans le Département du Niari, ce sont deux hommes qui se livrent une bataille sans merci pour la députation: Pierre Mabiala (P.c.t) et Honoré Sayi (U.pa.d.s, opposition). Entre les deux membres du gouvernement (le premier est ministre d’Etat et l’autre ministre simple), la bataille fait rage à travers leurs militants via des déclarations sur les réseaux sociaux.

Pourtant, Pierre Mabiala est candidat unique aux élections législatives à Makabana, après avoir obtenu le retrait, par la D.g.a.e (Direction générale des affaires électorales), de la candidature de Joseph Ngoyi, le paysan, l’un de ses proches qui a voulu lui damer le pion. Qu’est-ce qui l’oppose alors à Honoré Sayi, qui est candidat de l’U.pa.d.s (opposition), dans la deuxième circonscription de Dolisie?

Dans son ambition de leader du Niari, Pierre Mabiala, en sa qualité de ministre d’Etat, donc le plus haut gradé du département, politiquement parlant, joue le rôle de mentor des candidats de son parti, le P.c.t, dans le Niari. A Dolisie 2, il a volé au secours du candidat du P.c.t, Clotaire Ouelo Louangou, se trouvant ainsi aux prises avec son homologue et aîné, Honoré Sayi, le député U.pa.d.s sortant.

Si le P.c.t n’a pas présenté de candidat dans la première circonscription de Dolisie, où se trouve un autre député U.pa.d.s sortant, à savoir Jérémy Sylvain Mehdi Lissouba, fils de son père, ce n’est pas le cas à Dolisie 2 où il est allé chercher à déboulonner Honoré Sayi, au profit de son poulain Clotaire Ouélo Louangou. La raison est connue: ce dernier est pressenti pour devenir maire de Dolisie. Il lui faut, pour cela, conquérir le siège de député de la deuxième circonscription, afin d’être député-maire. D’où la rage contre Honoré Sayi dont le domicile à Dolisie a été la cible de quelques projectiles de la part des militants excités, le mardi 5 juin, lors du carnaval du candidat du P.c.t, avec, dans le cortège, la présence de Pierre Mabiala venu le soutenir.

Depuis, la tension entre les deux camps, qui s’invectivent par militants interposés, ne fait que s’aggraver. Le ministre d’Etat Mabiala, ancienne grande figure de l’U.pa.d.s ayant émigré au P.c.t, après son refuge à Pointe-Noire, semble décidé à humilier le ministre Sayi, en lui ravissant son siège de député. Ce dernier résiste. Pendant la campagne électorale, il a prouvé qu’il a des racines solides dans sa circonscription. Son meeting de campagne à Dolisie était un méga. On attend maintenant ce que dira le verdict des urnes. L’électricité est en l’air à Dolisie.

Jean-Clotaire DIATOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici