Sélectionner une page

Haut-commissariat à la réinsertion des ex-combattants : Des équipements à 25 micro-projets d’activités génératrices de revenus

Haut-commissariat à la réinsertion des ex-combattants : Des équipements à 25 micro-projets d’activités génératrices de revenus

Le ministre Euloge Landry Kolelas, haut-commissaire à la réinsertion des ex-combattants, a procédé, lundi 15 juin 2020, lors d’une cérémonie au Stade de Mindouli, à la remise officielle et symbolique des équipements à 25 micro-projets d’activités génératrices de revenus. C’était en présence du préfet du Pool, Georges Kilébé, du président du Conseil départemental, Michel Bouboutou-Mbemba, du sous-préfet de Mindouli, Hochard Francis Ntéla, de l’administrateur-maire de la communauté urbaine de Mindouli, Jean-Bosco Mahoungou, et d’une délégation du Pnud.

Le pasteur Ntumi était représenté par sa fille Mme Kayi née Prédestinée Manifestée Bitsh, sans oublier les bénéficiaires, notamment les ex-combattants et les populations de manière générale.

La cérémonie était marquée par deux allocutions. Prenant la parole au nom des populations du District de Mindouli, le sous-préfet, Hochard Francis Ntéla a marqué sa satisfaction pour l’aboutissement heureux de cette opération et a traduit la joie des jeunes décidés à tourner la page des violences armées, pour s’arrimer à la paix.
Dans son allocution de circonstances, le ministre Euloge Landry Kolélas a constaté que «la libre circulation des personnes, biens et services dans le Département du Pool, preuve la plus tangible, matérialise effectivement la paix retrouvée dans le département». Il a pour cela exprimé toute sa gratitude au Président de la République, Denis Sassou-Nguesso. Pour lui, «la paix constitue une situation indéniable pour le développement d’une contrée voire d’une Nation».
Parlant des micro-projets d’activités génératrices de revenus, il a rappelé qu’après «la tenue des plateformes de dialogue et d’échanges intra-communautaires, le projet «consolidation de la paix et démarrage du processus D.d.r (Désarmement, démobilisation réintégration) dans le Département du Pool» apporte son appui aux groupements et associations de la communauté et des ex-combattants au bénéfice des activités génératrices de revenus, en matière de gestion des moulins, des activités agropastorales et commerciales».
«De ce fait, 25 microprojets d’activités génératrices de revenus vont bénéficier de cet appui pour relancer certaines activités dans une approche communautaire au sein des groupements et associations de la communauté et des ex-combattants hommes et femmes».
Signalons que cette cérémonie a concerné la remise des équipements à deux groupements dans chacun des districts suivants: Mayama, Mindouli, Kindamba, Vindza et Kinkala. «Ces équipements, utilisés à bon escient, contribueront à l’amélioration des conditions idoines de vie de certains de nos compatriotes dans le département», a souhaité le haut-commissaire à la réinsertion des ex-combattants. Rappelons que le Projet «consolidation de la paix et démarrage du processus D.d.r dans le Pool» avait été lancé à Kinkala, le 18 septembre 2018. «Ce projet vise vraiment à réintégrer les déplacés qui rentrent chez eux. C’est vraiment important. Parfois, on focalise tout sur les ex-combattants, mais il ne faut pas oublier les déplacés qui retournent chez eux», avait expliqué l’ancien coordonnateur du système des Nations unies.

Chrysostome
FOUCK ZONZEKA

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

heure locale

25 octobre 2020, 00: 58

L’editorial de la redaction

L’ÉDUCATION, LA FORCE ET LA QUALITÉ DE LA SOCIÉTÉ!

Ainsi donc, les élèves congolais ont renoué avec le chemin de l’école depuis le lundi 12 octobre. Après pratiquement six mois et demi d’inactivités (du 1er avril au 11 octobre) dus à la suspension des cours pour cause de pandémie de covid-19. Et la rentrée scolaire intervient sur fond de crise sanitaire, puisque le pays continue de faire face à la pandémie. Avec tout ce que cela induit de conséquences impactant la vie scolaire. Le ministre en charge de l’enseignement en a d’ailleurs informé l’opinion nationale.

Lire la suite

Je m’abonne à la newsletter de l’horizon africain

Votre Publicité

Archives

Statistiques de notre site

  • 1
  • 18
  • 1 628
  • 3 801
  • 488
  • 579
  • 18 octobre 2020

Votre météo

booked.net