Ancienne directrice de cabinet du Président élu Pascal Lissouba et aujourd’hui présidente du parti Must, Claudine Munari a été incontestablement une grande figure de l’U.pa.d.s (Union panafricaine pour la démocratie sociale), le parti créé par Pascal Lissouba et qui l’avait conduit au pouvoir en août 1992. Après le forum pour l’unité et le rassemblement au sein de l’U.pa.d.s, beaucoup de personnes ont pensé qu’elle saisirait cette opportunité pour regagner son parti d’origine. Approchée par le C.c.u.r (Comité de conciliation pour l’unité et le rassemblement), que dirige Joseph Adam Boussou-Diangou, elle aurait décliné l’offre. Et pourtant, à l’U.pa.d.s, on veut croire fermement qu’il est possible qu’elle soit de retour.Après l’exil consécutif à la guerre de juin-octobre 1997 qui avait provoqué la chute du régime Lissouba, Claudine Munari Mabonzo a regagné le pays en 2001, dans le cadre du dialogue national.
Elue député indépendante de Mouyondzi en 2002, elle finit par créer son propre parti, le Must (Mouvement pour l’unité, la solidarité et le travail), et elle entre au gouvernement à partir de septembre 2009. Opposée au changement de la Constitution, elle a été débarquée du gouvernement en août 2015. Depuis, elle milite à l’opposition et a modéré sa position en participant au dialogue de Madingou en novembre 2020.
Lors de l’ouverture du forum, le 30 avril dernier, le premier secrétaire, Pascal Tsaty-Mabiala, a invité les anciennes figures du parti à regagner la maison, «pour améliorer significativement, la main dans la main, le rayonnement du parti». Claudine Munari a décliné l’offre de revenir au parti, soutenant «qu’elle se sent bien dans son Must», a indiqué un membre de la délégation qui a requis l’anonymat. «Elle peut revenir et créer un courant politique pour légitimer sa position et mettre en avant ses idées», avance un autre qui pense que son retour lui conférerait un soutien fort aux élections législatives et locales de juillet 2022, à Mouyondzi.
Par contre, son refus «est synonyme de sa mort politique, parce que la candidate du P.c.t, Jacqueline Lydia Mikolo, dont la sœur est nommée administrateure-maire de la communauté urbaine de Mouyondzi, ne baissera pas les bras».
Un autre soutien de Munari souligne qu’«elle ne pourra pas perdre les élections à Mouyondzi, si celles-ci sont bien organisées. Son retour à l’U.pa.d.s serait un autre atout».
Pascal Tsaty-Mabiala attend beaucoup de ces anciennes figures appelées à revenir à la maison. «En ce qui concerne l’entrée des camarades dans les structures intermédiaires et de base, les conventions fédérales se chargeront de régler cette question. J’y veillerai personnellement. Au plan national et comme annoncé, quelques camarades seront admis au Conseil national, voire au Bureau politique et au Secrétariat national, selon la procédure d’exception expérimentée avec succès. Cela constitue la preuve de notre sincérité quant à l’œuvre de réunification du parti et à l’utilisation efficiente de cette mosaïque de compétences qu’il compte», a-t-il souligné.
Le premier secrétaire de l’U.-pa.d.s se montre très ouvert à l’idée de la réconciliation. «Peu importe les divergences d’opinion qu’on peut avoir au sein du parti, ne commettons plus cette erreur d’abandonner le combat commun. C’est dans le respect des règles établies et dans le débat interne que nous trouverons des solutions à toute problématique, quelle qu’en soit la complexité», a-t-il déclaré.
Il a félicité ceux qui sont restés à la maison. «Soyez fiers d’avoir gardé la maison. Avec la plus grande sincérité, ouvrez grandement les portes et les bras pour accueillir nos frères, nos camarades. L’avenir du parti est entre nos mains et notre destin y est lié. Le pays tout entier et les militants de l’U.pa.d.s, dubitatifs, nous regardent. C’est ainsi que nous allons nous réinventer, en déjouant les prédictions des mauvais oracles», a-t-il fait savoir. Alors, reviendra ou reviendra pas? Les faits et gestes de Claudine Munari Mabonzo dans ce sens sont en tout cas scrutés.

Chrysostome
FOUCK ZONZEKA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici