Le Studio 104 de la Maison de la Radio et de la Musique à Paris (France) a accueilli, le 30 septembre 2021, la 7ème édition de la finale internationale du concours «Ma thèse en 180 secondes» (MT180) organisée, cette année, par le C.n.r.s (Centre national de la recherche scientifique) et la C.p.u (Conférence des présidents d’université). Au total, 24 doctorants finalistes, venus de 24 pays, ont présenté leurs travaux de recherche en trois minutes, face à un jury international et à un public en présentiel et en ligne. Leur objectif: faire comprendre leurs sujets de manière simple et ludique, à l’aide d’une diapositive. Les candidats de quatre pays (Suisse, Sénégal, Bénin et la RD Congo) ont reçu des prix.
Au terme de plusieurs mois de finales nationales auxquels des milliers de doctorants ont participé à travers le monde, ils étaient 24 candidats venus du monde entier à Paris (France), pour démontrer leur talent d’orateur, lors de la finale internationale. 24 pays étaient représentés: Belgique, Bénin, Bulgarie, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Consortium Europe centrale (Pologne, Autriche, Hongrie, Slovaquie), Egypte, France, Gabon, Haïti, île Maurice, Irlande, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Moldavie, Québec, RD Congo, Roumanie, Sénégal, Suisse et Tunisie.
Le jury de la finale internationale de cette 7ème édition était composé de huit universitaires (hommes et femmes) venus de différents pays.
Le premier prix a été attribué à Yohann Thenaisie de l’Université de Lausanne (Suisse) dont le sujet de thèse est: «Implémentation d’un protocole de stimulation cérébrale profonde adaptatif ciblant les troubles de la marche dans la maladie de Parkinson».
Aminata Sourang Mbaye Diouf de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal) a reçu le deuxième prix pour sa prestation sur «La transmission des entreprises familiales au Sénégal».
Manhougbe Probus A. Farel Kiki de l’Université d’Abomey Calavi, au Bénin, s’est vu attribuer le troisième prix pour sa présentation sur «Capteurs et réseaux intelligents de surveillance en environnement Agricole: Application à la chenille légionnaire d’automne en Afrique de l’Ouest».
Les personnes présentes au Studio 104 pour la finale ainsi que les internautes ont voté pour leur candidat favori, afin d’attribuer le prix du public qui a été décerné à Prince Makay Bamba de l’Université de Kinshasa (RD Congo), pour sa présentation sur le sujet «Décryptage des troubles du développement en Afrique centrale».
Signalons que l’A.u.f (Agence universitaire de la Francophonie) est partenaire de ce grand concours depuis 2015. Ses implantations localisées sur tous les continents lui permettent, en effet, de faire la promotion du concours et de co-organiser les finales nationales dans de nombreux pays. En 2021, elle a co-organisé les finales nationales dans 27 pays, dont 9 nouveaux pays non encore éligibles à la finale internationale pour cette première participation au concours. 15 doctorants issus de ces pays ont été sélectionnés pour participer à la finale internationale.

Joseph MWISSI NKIENI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici