Initiative annuelle de la Compagnie théâtrale Bivelas et de l’Espace culturel Yaro, les Jouthec (Journées théâtrales en campagne) sont une manifestation culturelle qui favorise les échanges entre artistes de différents horizons, la diffusion du spectacle théâtral, la vulgarisation de cet art comme loisir sain en milieu rural. Après Loango, le tour échoira, cette année, au village Louvoulou, dans la sous-préfecture de Kakamoeka (Département du Kouilou), d’abriter, du 4 au 7 novembre prochain, la 14ème édition de ce festival international itinérant qui permet aux artistes d’investir dans les campagnes du Département du Kouilou, pour donner des spectacles et d’autres activités culturelles et artistiques.

Nous avons voulu changer d’air, en ciblant la population rurale de l’axe Louvoulou vivant dans le massif forestier du Mayombe. La forêt est un patrimoine que nous sommes en train de négliger. En dehors de l’exploitation du bois, le Congolais ne trouve peut-être plus d’intérêt sur ce grand patrimoine. La forêt est un milieu d’évasion, de réflexion qui nous donne le sentiment de l’infini. Nous voulons, par ce biais, faire découvrir cette diversité de cultures de notre pays à tous ceux qui viendront. Ce festival mettra en exergue non seulement la beauté de la forêt, mais il présentera aussi des opportunités de brassages et d’échanges entre les artistes du Congo et ceux des délégations d’autres pays que nous recevrons», a déclaré Hourra Moussounda Mpouni, comédienne, secrétaire générale de la Compagnie Bivelas, sur les raisons du choix du lieu qui va abriter l’édition 2021 de ce festival.
L’acte 14 des Jouthec sera marqué par une série d’ateliers animés par des professionnels nationaux et internationaux: conte, théâtre, lecture scénique et danse. La grande particularité, ce sera l’atelier professionnel en direction des promoteurs et opérateurs culturels en administration culturelle et en management.
Une bibliothèque sera mise à la disposition des enfants. Il y aura, également, des conférences-débats avec différents thèmes comme: «La place du livre dans le monde du tout numérique»; «Vivre de l’art à l’ère du tout numérique: une utopie»; «La place de la culture dans la reprise post-covid». Pour faire valoir et contribuer à la diffusion du septième art dans nos campagnes, il y aura la projection de films congolais. Peu avant la clôture de l’événement, les festivaliers auront droit à une visite guidée des multiples sites touristiques naturels du village à l’honneur.
En dépit de la pandémie de covid-19 dont les cas de contaminations connaissent une augmentation dans le pays, au cours de ce mois d’octobre, il est prévu que le festival accueille des artistes et professionnels en provenance de France, du Gabon, du Cameroun et de la République Démocratique du Congo.

Nana KABA