La Fédération Mar de Pointe-Noire (Mouvement action et renouveau) a présenté, samedi 5 février 2022, ses nouveaux militants, à l’occasion d’un cocktail dinatoire organisé dans le cadre du nouvel an, au domicile du Dr Christian Didace Bongolo, le président de la Fédération Mar de Pointe-Noire, en présence de Maurice Mavoungou, député de la troisième circonscription du premier arrondissement Lumumba, membre du Bureau politique du M.a.r et commissaire politique près la Fédération M.a.r de Pointe-Noire. Ces nouveaux militants du Mar disent être attirés par la politique de proximité de ce parti.

Du fait des mesures barrières relatives à la lutte contre la pandémie de covid-19, c’est un échantillon de dix adhérents qui a été présenté à l’assistance. Mais au total, ce sont 5.225 militants issus des six arrondissements de la commune de Pointe-Noire et du District de Tchiamba-Nzassi qui ont pris leurs cartes d’adhésion au M.a.r durant l’année dernière.
«Je connaissais déjà le Mar. Mais, j’ai découvert ce parti lors des sessions de sensibilisation sur le coronavirus initiées par un député du parti. Grâce à ces sessions de sensibilisation, j’ai compris pas mal de choses autour de cette maladie, car on a fait venir des experts pour parler, avec des termes simples, aux populations. C’est dire que c’est grâce à de telles politiques de proximité que nos hommes politiques peuvent établir une mise en confiance entre nous et eux. Malheureusement, c’est ce qui manque le plus au Congo», a expliqué Brutinel Mbama, un nouvel adhérent habitant l’arrondissement 4 Loandjili.
«J’aime ce parti, parce qu’ici, on organise souvent des rencontres citoyennes. Oui, c’est vrai que d’autres partis les organisent aussi. Mais, la différence, c’est qu’on n’attend pas les descentes parlementaires ou les campagnes électorales, pour être à l’écoute des populations», a indiqué Belinda Kouatouka, de l’arrondissement 6 Ngoyo.
Au nom du Mar, le député Maurice Mavoungou ne s’est pas empêché d’exprimer toute sa satisfaction. «Pour ma part, en tant que commissaire politique, je ne peux qu’être fier du travail accompli par la Fédération de Pointe-Noire», a-t-il déclaré.
Mais un travail qu’il faut capitaliser, surtout lors des élections législatives et locales prévues en juillet prochain. «C’est par le nombre de sièges lors de ces scrutins que se mesurera, comme cela a toujours été le cas, la contribution de notre parti à la constitution d’une majorité présidentielle forte», a-t-il expliqué. Maurice Mavoungou a reconnu que «la tâche s’annonce davantage laborieuse. Chacun de nous est tenu de se mettre ardemment au travail», a-t-il recommandé.
Fondé en 2007 par feu Jean-Baptiste Tati-Loutard, le Mar, qui se définit comme la deuxième formation politique de la Majorité présidentielle, derrière le P.c.t (Parti congolais du travail), est dirigé, depuis 2010, par le député Roland Bouiti-Viaudo, actuel vice-président de l’Assemblée nationale.

John NDINGA-NGOMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici