Après plus d’une décennie d’inactivité, le championnat national de judo a repris vie. La Fécojudaa (Fédération congolaise de judo et arts associés) a, en effet, organisé, du 4 au 7 août 2022, au Palais des sports de Kintélé, commune située près de Brazzaville, le premier championnat national, baptisé sensei (maître) Hilaire Ngouari Ntoualani. Les cérémonies d’ouverture et de clôture de cette compétition se sont déroulées en présence de Furet Likoué, représentant du directeur général des sports, assisté du représentant du C.n.o.s.c (Comité national olympique et sportif congolais), maître Andono, et de Mme Mensah Stella Sassou-Nguesso, députée-maire de la commune de Kintélé, et de plusieurs invités.

Trois jours durant, plus de 600 judokas venus de dix ligues départementales (Pointe-Noire, Niari, Bouenza, Pool, Plateaux, Cuvette, Cuvette-Ouest, Lékoumou, Sangha et Brazzaville) et de la délégation des Diables-Rouges juniors, ont pris part au championnat national de judo, édition sensei Hilaire Ngouari Ntoualani, considéré comme le championnat de relance, après plus de dix ans que cette compétition ne s’était plus tenue.
La Fécojudaa a remis cette compétition sur les rails, malgré les moments difficiles qu’elle traverse, à cause de la non-reconnaissance de son bureau exécutif au plan international. Du coup, les athlètes congolais sont privés de compétitions continentales et mondiales. Mais, le président de la Fécojudaa, maître Francis Atta, ne perd pas l’espoir. Il tient coûte-que-coûte à redorer le blason du judo congolais, longtemps terni par des marchands d’illusions qui ont discrédité la fédération.
Le premier championnat national de relance du judo a tenu ses promesses, au regard de la qualité des combats et du niveau technique de la compétition. On peut aussi dire que l’organisation était à la hauteur des attentes des judokas. Maître Francis Atta s’en est réjoui en ces termes: «Après avoir organisé la Coupe de la République, la Coupe Lucie Edith Bongo-Ondimba, aujourd’hui le tour est au championnat national édition sensei Hilaire Ngouari Ntoualani que notre fédération n’a pas pu organiser depuis plus de dix ans. Félicitations aux présidents des ligues départementales de judo, car ils ont tenu, dans les délais, leurs championnats départementaux. Félicitations à la Direction technique nationale, aux arbitres et aux athlètes. Je dirais un grand merci au ministre en charge des sports, au Comité national olympique et sportif congolais; un grand merci aussi au P.d.g de la société Eco-oil energy, sponsor officiel de la Fédération congolaise de judo et arts associés». A l’issue de ce championnat, les trois premiers de chaque catégorie ont reçu les médailles équivalentes à leurs rangs et les premiers ont en plus reçu, chacun, une coupe de champion.

Luze Ernest BAKALA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici