Sélectionner une page

Fécohand(Fédération congolaise de handball) : Guy Jonas Tsiba, candidat à la présidence!

Fécohand(Fédération congolaise de handball) : Guy Jonas Tsiba, candidat à la présidence!

C’est devant la presse nationale et internationale ainsi que des invités venus des Départements du Kouilou, Pointe-Noire, Niari, Bouenza, Pool, Plateau, Cuvette, Cuvette-Ouest,que Guy Jonas Tsiba a annoncé, samedi 26 septembre 2020, au Gymnase Etienne Manga du Lycée de la Révolution à Ouenzé, à Brazzaville, sa candidature au poste de président du comité exécutifde la Fécohand (Fédération congolaise de handball)pour un mandat olympiade de 4 ans. Au cours de sa conférence de presse, il a longuement expliqué les motivations de sa candidature et ce qu’il entend faire, une fois élu.

Le candidat Guy Jonas Tsiba recevant le symbole de la discipline.

**Guy Jonas Tsiba a tout d’abord fait un constat: Depuis plusieurs années, que constatons-nous au niveau de la Fécohand, en tant que structure dirigeante?

*Qu’est ce qui caractérise sa gestion? , s’est-il demandé. Et il a dressé le tableau suivant: «Nous notons: la gestion empirique du patrimoine collectif; l’absence des missions de contrôle dans les ligues; l’insuffisance des moyens financiers et matériels; le manque de contrôle sur le fonctionnement de commissions spécialisées; la violation répétée des statuts et règlement de la Fécohand; l’incurie financière et la mauvaise gestion des fond alloués; la confusion des rôles et le non-respect des attributions au sein du comité exécutif avec pour conséquence l’improvisation et le pilotage à vue de la Fecohand; le clientélisme comme mode de gouvernance».
Le conférencier a précisé par ailleurs qu’«aucune politique de développement du handball des jeunes n’a été préconisée. On se fourvoie dans la politique du résultat immédiat qui a consacré les échecs à répétition de nos clubs et équipes nationales aux compétitions internationales. Pour enfoncer le clou, je dirai même qu’il n’existe actuellement aucun listing, aucune statistique sur les jeunes âgés de 10 à 12 ans préparés au handball de performance pour demain».
Devant ce constat, que propose de faire le candidat Tsiba? Après avoir fait une analyse objectivedu handball congolais et de l’évolution de cette discipline sportive au plan africain, il a égrainé les principaux points de son programme de travail, pour les quatre années à venir,et ce programme se décline en sept points à savoir:«la relance du handball des jeunes (création des écoles de handball); la réorganisation du handball d’élite (l’organisation des compétitions départementales et nationales en tenant compte des contraintes scolaires et calendrier de la confédération, augmenté la dose des compétitions et diversifier celles-ci championnats nationaux et coupe du Congo); la continuité dans les compétitions obligatoires de la Confédération africaine de handball; la création des installations sportives de proximité; la mise en place d’une administration moderne (nécessité de doter l’administration d’un site internet autogéré et la révision des textes fondamentaux de la Fécohand s’impose); la formation des cadres et le financement du handball congolais».
Il s’est aussi présenté à la presse. Ancien handballeur de l’équipe Avenir du rail, qui est vice-championne d’Afrique dans les années 90, il est devenu président de ce club dans les années 2000.
Au terme de la conférence de presse, des anciens joueurs et coaches de handball ont procédé à une cérémonie symbolique de remise d’un ballon de handball au candidat. Ce ballon symbolise la paix et l’union des handballeurs. «Cher cadet, vous avez pris la décision de vous engager dans cette bataille. Nous, les anciens, vos anciens que vous avez vu jouer sur le terrain et admirés, sont venus vous accompagner… Vous avez dit que notre discipline tant aimée est dans l’abime. Donc, le ballon est troué, il n’a plus d’air et chacun de nous va toucher ce ballon pour le colmater, car c’est notre raison d’existence: on joue avec les autres pour les autres; on joue contre personne. Car même l’adversaire est important, s’il n’y a pas d’adversaire, ce ballon n’est rien», a dit Ntsoumou Black Djo, ancien capitaine des Diables-Rouges handball et colonel à la retraite. Ainsi, les anciens joueurs présents ont touché le ballon, puis l’ont remis à Casimir Molongo, alias «Mon-cher», leur ancien entraineur qui l’a offert au candidat, en l’exhortant à faire de son mieux, pour remettre de l’ordre dans la famille handballistique congolaise et de recréer un climat fraternel et de partage. Les anciens sont disposés à l’accompagner. Le geste a suscité une salve d’applaudissements dans la salle. Il ne reste plus qu’à souhaiter une bonne chance à Guy Jonas Tsiba.

Luze Ernest BAKALA

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

heure locale

28 octobre 2020, 00: 21

L’editorial de la redaction

L’ÉDUCATION, LA FORCE ET LA QUALITÉ DE LA SOCIÉTÉ!

Ainsi donc, les élèves congolais ont renoué avec le chemin de l’école depuis le lundi 12 octobre. Après pratiquement six mois et demi d’inactivités (du 1er avril au 11 octobre) dus à la suspension des cours pour cause de pandémie de covid-19. Et la rentrée scolaire intervient sur fond de crise sanitaire, puisque le pays continue de faire face à la pandémie. Avec tout ce que cela induit de conséquences impactant la vie scolaire. Le ministre en charge de l’enseignement en a d’ailleurs informé l’opinion nationale.

Lire la suite

Je m’abonne à la newsletter de l’horizon africain

Commentaires récents

    Votre Publicité

    Archives

    Statistiques de notre site

    • 1
    • 27
    • 1 713
    • 3 993
    • 521
    • 579
    • 18 octobre 2020

    Votre météo

    booked.net