Sélectionner une page

Fécofoot (Fédération congolaise de football : Un Français, Didier Brasse, choisi pour le développement du football des jeunes

Fécofoot (Fédération congolaise de football : Un Français, Didier Brasse, choisi pour le développement du football des jeunes

La Fecofoot (Fédération congolaise de football) a requis les services d’un technicien français, Didier Brasse, qui est arrivé à Brazzaville depuis le 1er septembre dernier, pour animer le projet de développement du football des jeunes, incluant le football féminin et la formation des entraîneurs, au Congo. Le président de la fédération, Jean Guy Blaise Mayolas, a signé, jeudi 3 septembre 2020, au siège de la dite fédération, un contrat de deux ans avec lui.
Une vingtaine d’entraineurs et d’initiateurs de football vont être concernés pour un premier temps par le projet de développement du football des jeunes qui s’exécutera en trois volets, notamment la formation des formateurs, la détection des jeunes talents et la formation de base de jeunes footballeurs qui se fera dans un premier temps à Brazzaville.
Après leur formation de base, les jeunes retenus seront regroupés dans un centre de perfectionnement, mais ils ne seront pas internés. Ils suivront deux à trois séances d’entraînement par semaine. Au bout de cette phase, les meilleurs seront sélectionnés pour constituer les nouveaux talents du football congolais, dans les deux versions masculine et féminine.
Pour la réussite de ce projet, la Fécofoot est obligée de s’engager à fond, pour que le technicien français puisse donner le meilleur de lui-même, dans la formation des jeunes. Autant dire que le contrat avec Didier Brasse est arrivé à point nommé pour donner un bon soubassement au football congolais. L’implantation des infrastructures sportives, notamment les stades dans les chefs-lieux de département offre des facilités dans l’organisation de cette discipline. «L’objectif est de sortir notre football de son état actuel pour avoir désormais des footballeurs au parcours complet: minimes, juniors, cadets, espoirs et enfin séniors. Je vous appelle donc au sens du devoir, dans le choix des auditeurs à la formation des formateurs qui devraient être retenus sur la base de la compétence», a dit le président de la Fécofoot, en remettant le contrat signé au technicien français.

L. E. B.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

heure locale

23 octobre 2020, 04: 10

L’editorial de la redaction

L’ÉDUCATION, LA FORCE ET LA QUALITÉ DE LA SOCIÉTÉ!

Ainsi donc, les élèves congolais ont renoué avec le chemin de l’école depuis le lundi 12 octobre. Après pratiquement six mois et demi d’inactivités (du 1er avril au 11 octobre) dus à la suspension des cours pour cause de pandémie de covid-19. Et la rentrée scolaire intervient sur fond de crise sanitaire, puisque le pays continue de faire face à la pandémie. Avec tout ce que cela induit de conséquences impactant la vie scolaire. Le ministre en charge de l’enseignement en a d’ailleurs informé l’opinion nationale.

Lire la suite

Je m’abonne à la newsletter de l’horizon africain

Votre Publicité

Archives

Statistiques de notre site

  • 4
  • 28
  • 1 640
  • 3 699
  • 463
  • 579
  • 18 octobre 2020

Votre météo

booked.net