23.2 C
Brazzaville
sam 13 août 2022
spot_img
AccueilActualitéF.m.i: le Congo bénéficie d’un deuxième décaissement de 54 milliards de francs...

F.m.i: le Congo bénéficie d’un deuxième décaissement de 54 milliards de francs Cfa

Première revue de l’accord avec le F.m.i

Le Congo bénéficie d’un deuxième décaissement de 54 milliards de francs Cfa

Dans un communiqué publié à Brazzaville, le 1er juillet 2022, et signé de Wilfrid Albert Ossié, directeur de cabinet du ministre des finances, du budget et du portefeuille public, le gouvernement annonce que le conseil d’administration du F.m.i (Fonds monétaire international) «a conclu, avec satisfaction, la première revue de l’accord de 324 millions de D.t.s conclu par la République du Congo, dans le cadre de la Facilité élargie de crédit, approuvée le 21 janvier 2022. La conclusion positive de cette revue permet le décaissement immédiat, en faveur de la République du Congo, de 87 millions de dollars Us (54 milliards de francs Cfa) par le F.m.i».

Roger Rigobert Andély, ministre des finances, du budget et du portefeuille public.
Roger Rigobert Andély, ministre des finances, du budget et du portefeuille public.

Le communiqué de Wilfrid Albert Ossié fait suite à celui du F.m.i publié à Washington, le 24 juin, annonçant le décaissement de la deuxième tranche, afin de renforcer la reprise économique du Congo. C’est un succès indéniable pour le gouvernement, notamment le Ministère des finances, du budget et du portefeuille public, dans la mise en œuvre du programme économique soutenu par le F.m.i et qui vise à «atteindre une croissance plus élevée, plus résiliente et plus inclusive», en maintenant la dynamique des réformes structurelles et en améliorant la gouvernance et la transparence. D’une durée de trois ans, ce programme vise également à renforcer la lutte contre la corruption et à réformer la gestion des finances publiques.

Selon Wilfrid Albert Ossié, le F.m.i a marqué «son satisfécit pour la performance du programme mis en œuvre dans le cadre de cet accord». «Tous les critères de performance ont été respectés et les réformes structurelles soutenues par le programme progressent». «Une nouvelle stratégie à moyen terme de gestion des finances publiques et un plan d’action sont en place. Une nouvelle loi anti-corruption a été adoptée et des progrès satisfaisants sont réalisés, en vue de la publication d’un décret sur les conflits d’intérêt».

Rappelons qu’après l’échec, en février 2020, du programme signé le 11 juillet 2019, le Congo avait réussi à signer avec le F.m.i, le 21 janvier 2022, un nouvel accord de trois ans, pour une Fec (Facilité élargie de crédit) d’un montant total de 455 millions de dollars américains (soit un peu plus de 228 milliards de francs Cfa), dont 90 millions de dollars étaient décaissés immédiatement comme première tranche.

Jean-Clotaire DIATOU

AUTRES ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

derniers articles