22.1 C
Brazzaville
lun 28 novembre 2022
spot_img
AccueilActualitéF.m.i (Fonds monétaire international) : Le Congo appelé à plus d’efforts dans...

F.m.i (Fonds monétaire international) : Le Congo appelé à plus d’efforts dans les réformes structurelles

Le Congo a fait des progrès pour rendre sa dette soutenable. Mais, à ce stade, pas de soutien financier à son programme de redressement économique. Le pays est appelé à encore plus d’efforts, en engageant des réformes structurelles importantes supplémentaires. C’est ce qui ressort du Conseil d’administration du F.m.i (Fonds monétaire international) qui a examiné, le 24 septembre 2021, le rapport de la mission de consultation des politiques économiques mises en œuvre par le gouvernement congolais, conduite du 12 au 24 septembre 2021, dans le cadre des dispositions de l’article 4 du F.m.i.

Selon le F.m.i, la viabilité de la dette a été rétablie, mais d’importantes vulnérabilités subsistent: la dette publique totale devrait atteindre 84% du P.i.b (Produit intérieur brut) d’ici à fin 2021. Restructuration des prêts commerciaux extérieurs, amélioration de la gestion de la dette, discipline budgétaire et des recettes pétrolières exceptionnelles ont permis de rembourser des montants considérables d’arriérés intérieurs et de dette extérieure.
Les administrateurs du F.m.i ont salué la prudence budgétaire des autorités congolaises et leurs efforts en matière de restructuration de la dette qui ont contribué à rétablir la viabilité de la dette.
L’initiative de suspension de la dette lancée par le G20 permet aussi de satisfaire les besoins immédiats du pays en liquidités. Cependant, les risques de liquidité et la vulnérabilité aux chocs sur les prix du pétrole sont élevés. Dans l’attente du règlement des arriérés extérieurs et de la conclusion des négociations restantes concernant la restructuration de la dette, le pays est jugé en situation de surendettement.
Autre préoccupation, la pandémie de covid-19 dont la riposte pèse lourdement sur l’économie congolaise. Le F.m.i pense qu’une grande incertitude entoure les perspectives économiques congolaises, étant donné les risques liés à de nouvelles vagues de la pandémie. Mais, le pays devrait enregistrer une croissance économique positive en dehors du secteur pétrolier cette année, grâce à l’assouplissement des mesures de confinement, au déploiement progressif des vaccins, aux dépenses sociales, au remboursement des arriérés intérieurs et à une expansion de l’activité dans l’agriculture et les mines.
La croissance totale du P.i.b réel devrait être aux alentours de 0% en 2021, avec une inflation modérée (2%) et un excédent des transactions extérieures courantes (12% du P.i.b).
À moyen et à long termes, l’enjeu principal est de sortir d’une situation de fragilité, tout en s’adaptant au changement climatique et à une baisse des recettes budgétaires pétrolières en réponse à la transition mondiale vers des économies à faible émission de carbone.
La croissance hors-pétrole devrait se redresser progressivement, portée par la diversification de l’économie et une résilience économique accrue, grâce à la poursuite de réformes en matière de gouvernance et de climat des affaires, de l’augmentation des dépenses sociales et d’infrastructures, ainsi que de la gestion prudente de la dette.
Les administrateurs, notent avec satisfaction, que les autorités congolaises ont l’intention d’entamer des discussions avec le F.m.i sur un éventuel accord au titre de la facilité élargie de crédit. Ils conditionnent, cependant, l’ouverture de ces discussions au renforcement de la gouvernance et de la transparence. Ils soulignent qu’il est important de faire avancer les réformes structurelles pour faciliter la diversification de l’économie et l’adaptation au changement climatique. Ils encouragent les autorités à continuer d’améliorer le climat des affaires, de faciliter l’investissement du secteur privé et de renforcer la compétitivité.

Jean-Clotaire DIATOU
(Sur la base du communiqué du FMI)

AUTRES ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

derniers articles

Commentaire