23.2 C
Brazzaville
ven 12 août 2022
spot_img
AccueilActualitéEtats-Unis d’Amérique : Ketanji Brown Jackson, première femme noire à devenir juge...

Etats-Unis d’Amérique : Ketanji Brown Jackson, première femme noire à devenir juge à la Cour suprême

Après sa nomination par le Président Joe Biden, en réponse à une promesse faite lors de sa campagne électorale présidentielle, en 2020, de nommer une femme noire à la Cour suprême, Ketanji Brown Jackson (51 ans) a prêté serment, jeudi 30 juin 2022, en tant que 116eme juge de la Cour suprême et première femme noire à siéger à cette juridiction qui est au sommet du pouvoir judiciaire américain, compétente pour traiter les affaires touchant à la Constitution, aux lois et aux traités conclus par les Etats-Unis.

Confirmée par le sénat, en avril dernier, Ketanji Brown Jackson remplace, à ce poste, le juge Stephen Breyer pour qui elle a travaillé, après avoir obtenu son diplôme en droit à l’Université de Harvard, en 1996. La cérémonie de son investiture a connu deux temps forts: un serment constitutionnel, administré par le juge en chef, John Roberts, et un serment judiciaire, administré par le juge Stephen Breyer, qui a pris sa retraite le même jour, à l’âge de 83 ans. La juge Ketanji Brown s’est dite prête à servir son pays et à administrer «la justice sans crainte ni faveur».
La prestation de serment de Ketanji Brown Jackson est intervenue six jours après que la Cour suprême américaine ait annulé, vendredi 24 juin 2022, l’arrêt «Roe vs Wade» de 1973 légalisant l’avortement. Les statistiques ont révélé que 57% des Américains ont une opinion négative contre cette cour, à la suite de cette décision sur l’avortement qui a provoqué la colère des Américains, à travers le pays.
Avec l’arrivée de Ketanji Brown Jackson, la Cour suprême compte, pour la première fois, quatre femmes sur le banc. «Pendant trop longtemps, notre gouvernement, nos tribunaux n’ont pas ressemblé à l’Amérique. Je crois qu’il est temps que nous ayons un tribunal qui reflète tous les talents et la grandeur de notre Nation, avec un candidat aux qualifications extraordinaires et que nous inspirions tous les jeunes à croire qu’ils pourront, un jour, servir leur pays, au plus haut niveau», a déclaré le Président Joe Biden dont l’objectif pour le présent mandat, est d’amener plus de femmes et de minorités à la magistrature fédérale.
Ketanji Brown Jackson devrait, désormais, faire face à des cas importants au prochain mandat, y compris ceux impliquant la théorie de la législature indépendante et la liberté religieuse. Ainsi, il a fallu 232 ans et 115 nominations antérieures, pour qu’une femme noire soit sélectionnée pour siéger à la Cour suprême des États-Unis. «De tout cœur, j’accepte la responsabilité solennelle de soutenir et de défendre la Constitution des États-Unis et d’administrer la justice sans crainte ni faveur», a-t-elle déclaré dans un communiqué.
Signalons que Ketanji Brown Jackson est le premier juge de la Cour suprême à avoir représenté des accusés indigents en tant que défenseur public. Elle est la sixième femme et la troisième personne noire à siéger à la Cour suprême, depuis sa fondation en 1789, après Thurgood Marshall (1967-1991) et Clarence Thomas (Mars 1990 à Octobre 1991).

R. K.

AUTRES ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

derniers articles