22.2 C
Brazzaville
jeu 1 décembre 2022
spot_img
AccueilActualitéEspace : Le Zimbabwe et l’Ouganda marquent leur présence à travers...

Espace : Le Zimbabwe et l’Ouganda marquent leur présence à travers des nanosatellites

Le Zimbabwe et l’Ouganda sont les deux pays africains en voie de développement, qui ont manifesté leur ambition d’être présents dans l’espace, par l’envoi, le 8 novembre 2022, de nanosatellites. En effet, une fusée cargo a décollé de la Virginie, aux Etats-Unis, à destination de l’I.s.s (Station spatiale internationale), avec à son bord trois nanosatellites mis au point par le Zimbabwe, l’Ouganda et le Japon. L’information a été confirmée par la Nasa, l’Agence fédérale américaine de l’aéronautique et de l’espace.

Les nanosatellites sont des petits satellites mesurant quelques dizaines de centimètres de chaque côté. Appelés aussi CubeSat, ils ont fait leur apparition depuis environ 15 ans dans les grandes universités américaines. Aujourd’hui, plus d’une centaine de nanosatellites ont été lancés dans l’espace et beaucoup d’autres sont en cours de développement à travers le monde. Leur faible coût par rapport aux missions spatiales habituelles attire de plus en plus les scientifiques.
Pays confronté à de sérieuses difficultés économiques, le Zimbabwe ambitionne malgré tout d’être présent dans l’espace, en envoyant son premier nanosatellite baptisé Zimsat-1. «Les nanosatellites prendront des photos de la terre, afin de recueillir des données pour la surveillance météo et des catastrophes», a indiqué la Nasa dans un communiqué. Les images récoltées permettront également de distinguer les sols nus des forêts et des terres agricoles et pourront être utilisées «pour améliorer les moyens de subsistance des citoyens de l’Ouganda et du Zimbabwe», a précisé la Nasa. «L’histoire se déroule. #ZimSat1 maintenant lié à l’espace!», a twitté le porte-parole du gouvernement zimbabwéen, Nick Mangwana. «Il s’agit d’une étape scientifique importante pour le pays», a-t-il ajouté.
Le projet du Zimbabwe de lancer un nanosatellite dans l’espace a commencé en 2018, moins d’un an après l’entrée en fonction du Président Emmerson Mnangagwa, à la suite de la destitution de Robert Mugabe, par un coup d’État militaire. Il a créé l’Agence nationale géospatiale et spatiale du Zimbabwe (Zingsa), pour promouvoir la recherche et l’innovation dans ce pays d’Afrique australe en difficulté. Le lancement du premier nanosatellite zimbabwéen a suscité de nombreux débats sur les réseaux sociaux, certains saluant le gouvernement pour sa réussite, tandis que d’autres se moquant de lui, car le pays a d’autres priorités à affronter.
Il faut saluer le courage du Zimbabwe qui, malgré ses difficultés socio-économiques, s’est lancé dans la conquête de l’espace. Au Congo, on ne prendrait pas au sérieux celui qui oserait parler d’un tel projet. A moins de suivre l’exemple des deux pays africains qui viennent de démontrer que c’est possible. Alors, les scientifiques congolais sont interpellés.

Loïck MFUMU
LOUBASSA MOSSIPY

AUTRES ARTICLES

derniers articles

Commentaire

Jeffreymes on
Davidtom on Football
CurtisMum on
Jeffreymes on Football
Davidtom on
Jeffreymes on
Davidtom on Football
DenKag on