Dans le cadre de sa politique visant à encourager les écoles primaires publiques à la bonne gestion des déchets, la D.a.e (Dynamique action environnement), à travers son Projet de «gestion durable des déchets dans l’arrondissement 1 Makélékélé», porté par l’O.n.g P.e.a (Protecting environment association), membre du P.c.p.a (Programme concerté pluri-acteurs) financé par l’A.f.d (Agence française de développement), le C.f.s.i (Comité français de solidarité internationale), a organisé la deuxième édition de l’émulation école propre sous le thème. Après un appel à candidature lancé le 8 novembre dernier, pour la deuxième édition placée sous le thème: «Gestion durable des déchets dans les écoles pour lutter contre le changement climatique», c’est le mercredi 24 novembre 2021, dans la salle de conférence de La Semaine Africaine, que s’est tenue la finale qui a été remportée par l’Ecole primaire Angola-libre.
Sous la modération d’Isack Moukendi, expert en relation publique et traduction, la cérémonie de remise des prix à l’issue de la deuxième édition de l’émulation école propre organisée dans le premier arrondissement Makélékélé, a connu la participation de plusieurs invités dont Mmes Allisande Ross, conseillère à la diplomatie publique de l’Ambassade des Etats-Unis, et Marie Fabien, attachée de coopération à l’Ambassade de France.
Dix écoles primaires publiques de Makélékélé étaient en lice pour la deuxième édition. Quatre ont été retenues pour la phase finale: Les écoles primaires Président Alphonse-Massamba-Débat, Kongo-Dia-Moukouba et Angola-Libre, représentées par leurs directeurs. L’Ecole primaire de Kinssoundi II, retenue parmi les quatre, a brillé par l’absence de ses représentants.
Dans son mot de circonstance, Mme Marie Fabien a rappelé que «ce plan d’action sur la gestion durable des déchets dans l’arrondissement 1 Makélékélé s’inscrit dans la droite ligne des priorités françaises». S’appuyant sur le model congolais dans la lutte contre la protection de l’écosystème, la conseillère à la diplomatie publique de l’Ambassade de France a fait savoir qu’«encourager les initiatives qui contribuent à la préservation de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique fait partie du mandat intégrant de l’Ambassade de France». Ainsi, elle en appelle à la sensibilisation des jeunes, pour préserver notre environnement.
Après avoir présenté tour-à-tour les solutions écologiques apportées aux problèmes identifiés dans leurs établissements scolaires respectifs, les dirigeants des écoles ont été soumis à la décision du jury qui s’est prononcé en faveur de l’Ecole primaire d’Angola-Libre. Heureux de cette issue, Kevin Clairac Malonga, directeur de cette école a manifesté sa gratitude à l’endroit des organisateurs. «L’O.n.g P.e.a nous a déjà montrés la technique pour tenir nos écoles propres et nous allons continuer dans cet même élan», a-t-il promis.
Signalons que les heureux gagnants ont reçu du matériel aratoire et des bacs à ordures en guise d’encouragement. Ce plan d’action dont la troisième édition pourrait intervenir dès le mois de décembre, s’étendra dans d’autres arrondissements, après les deux premières éditions de Makélékélé. «Il faut que ces actions aient plus d’impact et cela nous a permis de toucher la majorité des écoles», a fait savoir son coordonnateur, Serge Patrick Mvouama.

Roland KOULOUNGOU