Sélectionner une page

District d’Ignié (Département du Pool) : Tout est fait pour la reprise des cours, après le constat du député José Cyr Ebina

District d’Ignié (Département du Pool) : Tout est fait pour la reprise des cours, après le constat du député José Cyr Ebina

Les élèves en classe d’examens d’Etat du primaire et du secondaire ont repris les cours depuis le mardi 2 juin 2020, sur l’ensemble du territoire national, après la période de confinement. Dans le district d’Ignié (Département), quelques difficultés se sont présentées, suivant le constat fait par le député José Cyr Ebina, qui a fait la visite des différents établissements scolaires de sa circonscription électorale. Depuis, le Ministère de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation a promis de rattraper les choses, pour une bonne reprise de l’’école dans ce district.

Si à Brazzaville, la reprise des cours des élèves en classe d’examens s’est bien passée, dans certaines localités de l’intérieur du pays, il y a eu des difficultés, à l’exemple du District d’Ignié où le député José Cyr Ebina a dressé le constat suivant: «On vient de faire la ronde des différents établissements scolaires du district d’Ignié, c’est un constat amer qui se dégage. Et pourtant tout le monde a suivi à travers les médias, les orientations et les mesures d’accompagnement promis par le gouvernement, notamment le Ministère de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, pour la réussite de la reprise effective des cours. Mais arrivé sur le terrain, rien n’est visible, en l’occurrence les kits de lavement des mains, les bavettes, les fascicules et même le personnel enseignant considéré comme principale locomotive en la matière. En tout cas, c’est déplorable. C’est comme si à l’intérieur du pays, on ne s’attendait pas à cette rentrée».
«C’est décevant, nous sommes le 5 juin, donc trois jours après la reprise officielle des cours, au collège comme au primaire, aucun directeur n’est présent à son poste», s’est indigné un parent d’élève.
Même à Ignié-centre, censé donner le rythme et la cadence, au collège comme au primaire, aucun enseignant, ni personnel administratif n’était encore disponible. Par contre au lycée, seul le proviseur était présent. Et dans nombre d’établissements scolaires visités, les quelques élèves présents sont dépourvus des conditions sanitaires, à savoir les bavettes, les seaux d’eau pour le lavement des mains, le savon, etc.
Dans sa tournée, le député du P.c.t s’était rendu dans quatre villages (Imbimi, Nkouo, Maloukou-Tréchot, et Ignié centre) où il a fait don de consommables de bureau aux établissements scolaires visités. Selon lui, l’effectivité de la reprise des cours dans le district d’Ignié passe aussi par la prise en compte, de la part du gouvernement, des enseignants bénévoles, principaux acteurs en la matière dans l’hinterland. Il a plaidé pour leur intégration à la fonction publique. Ce qui endiguera tant soit peu le déficit en personnel enseignant, estimé à plus de vingt mille enseignants dans l’ensemble du pays. Il a promis tout mettre en œuvre pour l’effectivité des cours dans sa circonscription électorale, en mobilisant l’arsenal nécessaire, pour que les élèves ne soient pas exposés à la pandémie de covid-19.
Suite à ce constat diffusé dans les médias audiovisuels, le Ministère de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation a rassuré que la distribution des fascicules se poursuit et que tout est mis en œuvre en ce qui concerne les mesures d’hygiène.

Hervé EKIRONO

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

heure locale

25 octobre 2020, 00: 40

L’editorial de la redaction

L’ÉDUCATION, LA FORCE ET LA QUALITÉ DE LA SOCIÉTÉ!

Ainsi donc, les élèves congolais ont renoué avec le chemin de l’école depuis le lundi 12 octobre. Après pratiquement six mois et demi d’inactivités (du 1er avril au 11 octobre) dus à la suspension des cours pour cause de pandémie de covid-19. Et la rentrée scolaire intervient sur fond de crise sanitaire, puisque le pays continue de faire face à la pandémie. Avec tout ce que cela induit de conséquences impactant la vie scolaire. Le ministre en charge de l’enseignement en a d’ailleurs informé l’opinion nationale.

Lire la suite

Je m’abonne à la newsletter de l’horizon africain

Votre Publicité

Archives

Statistiques de notre site

  • 1
  • 18
  • 1 628
  • 3 801
  • 488
  • 579
  • 18 octobre 2020

Votre météo

booked.net