Le nouveau directeur départemental de l’éducation physique et des sports de Brazzaville, Charles Parfait Malonga, a pris son bâton de pèlerin, afin de visiter, du 21 novembre au 2 décembre 2022, les structures sous tutelle, en vue d’une prise de contact avec les cadres et agents des inspections sectorielles de la capitale. Cette visite lui a permis de toucher du doigt les conditions de travail de ses administrés, de se rendre également compte de la réalité sur le terrain, afin de trouver ensemble les approches de solution. A cette même occasion, M. Malonga a présenté la feuille de route qu’il entend exécuter pendant son mandat.

Les descentes de Charles Parfait Malonga, qui ont débuté par les inspections sectorielles de Makélékélé, se sont poursuivies par Poto-Poto, Moungali, Ouenzé, Talangaï, Mfilou, Madibou, Bacongo et Djiri. Elles vont se poursuivre prochainement dans les structures spécialisées comme l’Iseps (Institut supérieur de l’éducation physique et sport), le bataillon des sports des Fac (Forces armées congolaises) et bien d’autres.
Partout où le directeur départemental des sports est passé, le constat est le même: déficit des enseignants d’E.p.s (éducation physique et sportive); manque d’installations sportives pour la pratique du sport dans les établissements scolaires et même ceux qui en possèdent sont menacées de disparition, à cause des constructions de salle de classe dans ces écoles.
Au cours de ces descentes, le nouveau patron du sport à Brazzaville a répondu aux questions relatives à la pratique du sport pendant les examens d’Etat, aux critères des délégués sur la surveillance des examens d’Etat en matière de sport, l’introduction de l’E.p.s au C.e.p.e (Certificat d’étude primaire élémentaire) et sa pratique dans les établissements primaires.
De leur côté, les inspecteurs sectoriels, satisfaits de ce premier contact avec le nouveau directeur départemental du sport, se sont dits prêts à l’accompagner dans sa lourde tâche de promouvoir le sport en milieu scolaire et universitaire. Mme Marie Missamou, inspectrice sectorielle de sport et de l’éducation physique de Moungali, a estimé que les problèmes soulevés trouveront des solutions adéquates avec le nouveau chef des sports du Département de Brazzaville
Sachant que l’éducation physique a des problèmes au niveau du préscolaire et du primaire surtout, Charles Parfait Malonga a promis de redorer le blason du sport dans la commune de Brazzaville, avec le concours des enseignants d’E.p.s. «La Direction générale est là. Dès qu’on fera, le travail, on va le transmettre à qui de droit. Ça sera à eux de regarder, pour nous envoyer les enseignants. Nous verrons comment répartir ceux-ci dans les inspections. La difficulté est énorme. Nous avons ce qu’on appelle des prestataires, des enseignants formés à l’Iseps qui sont là et qui traînent. Ils n’ont pas là où travailler. Nous allons trouver les possibilités de donner le message au ministère, pour qu’on essaie de regarder comment recruter ces jeunes et regarder comment trouver les moyens pour une rémunération, chaque fin du mois», a-t-il rassuré. Nommé le 12 novembre dernier, Charles Parfait Malonga remplace, à ce poste, Gabriel Tchikaya qui a été appelé à d’autres fonctions.

Luze Ernest BAKALA