22.1 C
Brazzaville
lun 28 novembre 2022
spot_img
AccueilActualitéDiplomatie : L’ambassadeur Roger Julien Menga définitivement rappelé de son poste au...

Diplomatie : L’ambassadeur Roger Julien Menga définitivement rappelé de son poste au Canada

La nouvelle est tombée comme un couperet, jeudi 31 mars 2022, au journal de 20h de Télé-Congo: «Sur instruction du Président de la République, Chef de l’Etat, Monsieur Menga Julien Roger, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Congo auprès du Canada, est définitivement rappelé, avec cessation immédiate de ses fonctions». La décision est signée du ministre des affaires étrangères, de la francophonie et des Congolais de l’étranger, Jean-Claude Gakosso. Mais que s’est-il donc passé?

Tout s’est joué finalement dans les réseaux sociaux, ces médias populaires et populistes qui charrient tout. Quelques jours auparavant était publiée dans les réseaux sociaux, une note de service n°538 du 21 mars 2022, signée de l’ambassadeur Roger Julien Menga. Cette note dit ceci: «Suite aux actes d’agression attentatoires à l’intégrité physique de l’ambassadeur, les 16 février 2022 et le 21 mars 2022 ainsi qu’aux autres faits graves incompatibles à l’éthique des diplomates, perpétrés par Monsieur Issaka Denis Lambert, premier secrétaire près l’Ambassade du Congo à Ottawa, il a été notifié à l’intéressé la suspension de ses fonctions au sein de ladite ambassade. M. Issaka est prié de ne plus se présenter à la chancellerie sise 322, Rue Waverley, Ottawa, sous peine d’éloignement par la gendarmerie royale du Canada (chargée de la sécurité diplomatique) dûment informée».

Deux à trois jours plus tard, une fake news était diffusée toujours dans les réseaux sociaux, montrant un personnage au visage tuméfié suite à une battue et présenté comme étant l’ambassadeur Roger Julien Menga, après son tabassage par Denis Lambert Issaka. Le fait était ensuite démenti. C’était une fake-news.

Mais, ces histoires traduisaient bien le climat malsain devant régner à la chancellerie congolaise d’Ottawa où l’ambassadeur et son premier secrétaire n’étaient plus en bons termes. Les deux sont pourtant proches du Président de la République. Ce sont des parents, pour reprendre une expression bien en vogue chez les Congolais.

La décision brutale qui a frappé Roger Julien Menga est rare dans la diplomatie congolaise sous le Président Sassou-Nguesso. Il serait reproché à l’ambassadeur un abus de pouvoir, à travers sa note de service contre Denis Lambert Issaka. Pourtant, Menga est un vieux routier de la diplomatie, doté d’une grande expérience dans le domaine, puisqu’ayant déjà servi, depuis 1997, dans plusieurs ambassades (Sénégal, France..). Mais, en se faisant justice, il a oublié les fondamentaux de la diplomatie et les conséquences n’ont pas tardé à s’abattre sur lui. Pour une rare fois où une faute grave est immédiatement suivie de sanction. Comme quoi, faire confiance aux parents n’est pas la garantie systématique de bons résultats.

Urbain NZABANI

AUTRES ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

derniers articles

Commentaire