Dans le but de consolider les relations entre les Etats-Unis et les pays africains, il s’est tenu du 13 au 15 décembre 2022, a Washington, le deuxième sommet Etats-Unis Afrique. Dans ce contexte, les Etats-Unis entendent contenir l’influence croissante de la Russie et de la Chine sur le continent. 49 Chefs d’Etats et de gouvernements sur 55 pays membres de l’Union africaine ont pris part à ce sommet, dont le Congolais Denis Sassou-Nguesso. Des questions sur la bonne gouvernance, la démocratie, le respect des droits de l’homme, la paix, la sécurité y compris, les changements climatiques et le développement durable de l’Afrique y ont été abordées.

Les représentants du Burkina Faso, du Mali, de la Guinée, du Soudan et de l’Érythrée n’ont pas été invités à cette rencontre. Les quatre premiers pays ont été suspendus par l’Union africaine à la suite de coups d’État militaires. L’Érythrée, en revanche, est accusée par Washington d’aggraver le conflit en cours au Tigré, en Éthiopie, où la population locale continue de dénoncer les attaques et les exactions des militaires érythréens.
Durant le sommet, il s’est tenu, le 13 décembre, une conférence ministérielle sur l’A.g.o.a (loi sur la croissance et les opportunités en Afrique). C’était sous le thème: «Modernisation du partenariat et de l’engagement des Etats-Unis avec l’Afrique subsaharienne, pour renforcer les relations bilatérales et d’investissement». Devant ses homologues africains, dont le Congo Alphonse Claude N’Silou, ministre du commerce, des approvisionnements et de la consommation, Mme Katherine Tai, la représentante au commerce des Etats-Unis, a évoqué les investissements bilatéraux et l’intégration économique régionale. A la veille du sommet, la Maison Blanche avait annoncé, l’allocation d’un total de 55 milliards de dollars à l’Afrique, sur les trois prochaines années, pour soutenir le continent dans les domaines de la sécurité, de la santé et de l’économie.
Dans la même journée, un forum sur la paix, la sécurité et la gouvernance a, également eu lieu, sous le thème: «Offrir des dividendes en matière de démocratie et de sécurité».
La journée du 14 décembre a été marquée par la tenue de plusieurs forums d’affaires. Il s’agit des forums sur le partenariat de financement des infrastructures africaines et la transition énergétique, le renforcement de la sécurité alimentaire ainsi que sur la croissance inclusive grâce à la technologique.
Le Président de la République, Denis Sassou-Nguesso, qui a quitté Brazzaville, samedi 10 décembre, est à Washington depuis le dimanche 11 décembre et a consacré son séjour avant le sommet à des rencontres avec des homologues africains et aux audiences. C’est ainsi qu’il a reçu, lundi 12 décembre, la délégation du F.m.i (Fonds monétaire international), conduite par sa directrice générale, Kristalina Georgieva, avec qui les échanges ont porté sur la soutenabilité de la dette congolaise, rapporte la presse présidentielle. Nous reviendrons sur les conclusions de ce sommet dans notre prochaine édition.

Roland KOULOUNGOU