En dépit du règne temporaire et de la négativité auxquels est soumis le Pool, il est un aspect indéniable qui détermine le passé et l’avenir de sa population, et qui assurera le triomphe de l’esprit de tout un peuple, au-delà du Pool: c’est bien l’action qui, soutenue par des valeurs sociales et culturelles, fait l’identité du Pool autant qu’elle a contribué à créer son cadre physique et son évolution historique. Car, la population du Pool a toujours tiré sa joie de vivre et son expression de son action créatrice.

Je vois dans la violence que subit, de manière récurrente, le Pool, une éventuelle tentative de rayer ce département de la carte du Congo, comme le prônent cyniquement, malheureusement, ceux qui manifestent une haine viscérale contre les fils et les filles du Pool d’une part et de démolir l’identité et la création qui sont sa fierté d’autre part.
En réalité, cette violence n’expose pas seulement un état d’esprit vis-à-vis du Pool et ipso facto des cultures koongos et tékés de sa population, mais elle indique fondamentalement le rejet de la démocratie. Il est donc souhaitable et nécessaire que les forces de bien reconquièrent les valeurs qui garantissent l’épanouissement humain et reconstruisent le Congo sur la base des principes démocratiques, pour éradiquer à jamais les dispositions par lesquelles quelques acteurs politiques et quelques politiciens véreux congolais de tout acabit ont souvent visé à étouffer la joie de vivre de tout un peuple.
C’est pourquoi il sied d’inviter toutes les forces vives de la Nation, surtout les leaders politiques tant de l’opposition que de la majorité présidentielle, à contribuer au maintien et au renforcement de la paix qui est plus qu’une exigence, en produisant et en fortifiant des mécanismes qui empêcheront, entre autres, la prolifération des armes au sein de la société congolaise, ainsi que l’usage des armes comme moyen de détruire les populations et les biens.
Il est donc temps de travailler patiemment, chacun à son modeste niveau, à l’éclosion d’une élite au sens politique, intellectuel et spirituel du terme. Sans elle, point d’émancipation. «Il faut rassembler l’intelligence des gens capables de repenser notre pays qui peut être sauvé par un nouvel élan d’union, de fraternité et d’amour. Il faut donc des actes fondateurs forts, mais qui doivent être bien pensés et conduits.» dixit mon ami Lecas Atondi Monmondjo.
Que chacun de nous s’investisse dans ce travail à mener ensemble pour qu’une nouvelle génération de cadres, du Nord au Sud, liés par les valeurs humanitaires communes, offre demain au Pool et à notre pays, les perspectives d’une alternative libératrice et émancipatrice. Il ne faut pas se tromper de perspective. L’objectif n’est pas la confrontation entre les Congolais ou entre les fils et les filles du Pool, mais de restaurer la paix et l’unité, condition sine qua non pour un développement harmonieux du Pool et de notre pays. «L’amour et le pardon, la paix est son essence, le dialogue est sa joie. L’on ne s’aime réellement que lorsque l’amour, devenant miséricorde, pardonne tout, en élevant l’autre au plus profond de son humilité», dixit Emile Cardinal Biayenda.
Il est aussi temps pour les fils et les filles du Pool, adeptes pour la plupart des philosophies koongo et téké, le kimuntu et le lumburu dont les idées cardinales sont: l’amour, la fraternité, la liberté, la tolérance, l’égalité, l’entente, la réconciliation, le pardon et la paix, taisent leurs égoïsmes et se retrouvent le plus tôt au mbongui.
Il nous incombe donc, à nous fils et filles du Pool de souche ou d’adoption, au pouvoir ou hors du pouvoir: autorités religieuses, ministres, députés, sénateurs, fonctionnaires, opérateurs économiques, artistes, artistes-musiciens, ouvriers, paysans, retraités, sans emploi, étudiants, jeunes et vieux, etc, le devoir de tout mettre en œuvre, afin de faire renaître notre cher Département du Pool, de ses cendres tel un phénix. Pour cela, il faut, à mon humble avis:
A- Que les Honorables Députés et les Vénérables Sénateurs élus par les électeurs du Pool, initient un projet de loi demandant au gouvernement de déclarer le Pool, département sinistré et de décréter en conséquence une sorte de «Plan Marshall» pour l’aider à renaître;
B- Que le gouvernement crée une Commission Vérité, Justice, Paix et Réconciliation», sur le modèle sud-africain, qui entendra tous les protagonistes, aux fins de connaître les tenants et les aboutissants de tous ces événements dramatiques à répétition qui ont perturbé et endeuillé ce département, qui a connu des héros tels que le Roi Makoko, la Reine Ngalifourou, Boueta-Mbongo, Mabiala Mâ Nganga, Mama Ngunga, Biza, Samba Ndongo, André Grenard Matsoua, etc.
Ceci pour apaiser les cœurs et les esprits et aplanir les différends et les incompréhensions entre nous, en crevant l’abcès, une fois pour toutes. En ce 62ème anniversaire de l’indépendance de notre pays, les veuves et les orphelins du Pool nous interpellent, nous tous (Députés, Sénateurs, Ministres) par leurs regards, comme le Lazare de la parabole. Ne ménageons donc aucun effort pour leur rendre et leur donner le bonheur de recouvrer la dignité et de vivre en paix, en liberté dans leurs villages et dans leurs maisons construites à la sueur du front.

Dieudonné
ANTOINE-GANGA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici