Nommé préfet de la Likouala par décret présidentiel n°2022-21 du 13 avril 2022, Jean-Jacques Mouanda, qui était jusque-là député P.c.t élu dans la circonscription de Kimongo (Département du Niari), a été installé dans ses nouvelles fonctions de préfet du Département de la Likouala par Guy-Georges Mbacka, ministre de l’administration du territoire, de la décentralisation et du développement local, lors d’une cérémonie à Impfondo, en présence du ministre Gilbert Mokoki, ministre de la santé et de la population, et de plusieurs cadres ressortissants du département. Succédant à Gilbert Djombo Bomondjo, qui a occupé ce poste depuis novembre 1997, Jean-Jacques Mouanda symbolise une nouvelle ère dans ce département où l’ancien préfet régnait en maître absolu.Pour les cadres ressortissants de la Likouala et au-delà, les cadres congolais ayant évolué dans ce département, c’est enfin le soulagement! Tant il est vrai que beaucoup ne croyaient plus qu’il pouvait y avoir de changement de préfet dans ce département, sous le pouvoir du Président Denis Sassou-Nguesso.
Se prévalant de son amitié personnelle avec le couple présidentiel, Dieudonné Gilbert Djombo Bomondjo a régné en maître absolu, faisant la pluie et le beau temps dans la Likouala, transformée en un «empire personnel». Il n’avait d’ordre à recevoir de personne, sinon que du Président de la République. Dieu seul sait s’il l’écoutait. Mais, il faisait souvent savoir, au début d’une réunion, qu’il venait de s’entretenir avec le Chef de l’Etat pour recevoir ses instructions. C’est sûr que personne ne peut croire que ses abus de pouvoir lui était dicté par le Président de la République.

Au service de la République, le nouveau préfet a été exhorté à être ni au-dessus ni en dessous de la loi.
Au service de la République, le nouveau préfet a été exhorté à être ni au-dessus ni en dessous de la loi.

Les signatures des membres du gouvernement n’avaient pas de valeurs administratives à ses yeux. C’est lui-même qui «accréditait» ou déclarait «persona non grata» tout cadre affecté dans la Likouala. Ainsi, des directeurs départementaux ont été sommés de quitter Impfondo sous 48 heures. Il lui arrivait de ne pas bouger de son bureau pour aller accueillir un ministre en mission de travail à Impfondo. Sa voiture étant réservée pour le Président de la République, apprenait-on.

Le préfet de la Likouala Jean-Jacques Mouanda.
Le préfet de la Likouala Jean-Jacques Mouanda.

Malgré ses abus de pouvoir insupportables et même préjudiciables à l’unité nationale, le préfet Djombo Bomondjo est resté imperturbable à son poste, sans jamais être rappelé à Brazzaville, ni par le gouvernement, encore moins par son parti le P.c.t, ne fut-ce que pour recevoir un quelconque blâme ou un rappel à l’ordre. Il a battu le record de longévité à un poste politico-administratif, comme si ses écarts de langage contre ses compatriotes, sa pression sur les entreprises implantées dans son département et ses abus de pouvoir étaient donnés en exemple à suivre.
Bref, lorsqu’est tombée la nomination d’un nouveau préfet dans la Likouala, on croyait rêver. Il a fallu un changement à la tête de l’administration du territoire pour que cet événement, longtemps réclamé par les fils et filles de la Likouala, se produise enfin. Mais, le mal fait par l’ancien préfet est si profond dans la conscience de ses nombreuses victimes qu’il faut se demander pourquoi est-il resté aussi longtemps à son poste.
Le vœu qu’on peut adresser au nouveau préfet de la Likouala, Jean-Jacques Mouanda, est de travailler suivant l’esprit et la loi de la République, en évitant cette maladie de l’abus de pouvoir qui fait tant de mal au peuple. Un peuple qui souffre de ne pas souvent être écouté par ses dirigeants. Car, si le peuple était parfois écouté, le cas Djombo Bomondjo n’aurait pas eu autant de temps de règne. Tant mieux pour ceux qui gardent un bon souvenir de lui. Mais, vu à travers les yeux de la République, il fallait vite tourner la page. L’autorité de l’Etat ne veut pas dire dirigisme, autoritarisme encore moins dictature.

Jean-Clotaire DIATOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici