19.2 C
Brazzaville
jeu 7 juillet 2022
spot_img
AccueilActualitéDenis Sassou-Nguesso sur les opposants congolais emprisonnés : «La solution viendra toujours...

Denis Sassou-Nguesso sur les opposants congolais emprisonnés : «La solution viendra toujours de la décision des autorités congolaises compétentes»

Pendant son séjour à Bruxelles où il a participé, du 17 au 18 février 2022, au 6ème sommet Union européenne/Union africaine, le Président de la République, Denis Sassou-Nguesso, a accordé une interview exclusive à Ousmane Ndiaye, rédacteur en chef Afrique à Tv5 Monde. L’interview, qui a principalement porté sur les sujets abordés au cours de ce sommet, a consacré une fenêtre aux opposants condamnés par la Justice congolaise et qui purgent actuellement leurs peines d’emprisonnement à la Maison d’arrêt de Brazzaville.

A ce propos, le Président Sassou-Nguesso, qui pense qu’il n’y a pas de problème sans solution, a déclaré que la solution «viendra toujours de la décision des autorités congolaises compétentes», et il a rejeté toute forme de pression sur ce dossier. Ci-après un extrait de l’interview sur cette question de politique intérieure, où l’on peut constater que l’interviewé était parfois devenu l’intervieweur.

* Ousmane Ndiaye: Un groupe d’experts de l’Onu a demandé à deux reprises, la libération de Jean-Marie Mokoko et Okombi-Salissa, deux opposants, le général Mokoko est malade, il a même été évacué pour des soins médicaux à l’étranger. Pourquoi une solution politique n’est pas possible?
** Denis Sassou-Nguesso: Qui a demandé, vous dites?

* Ousmane Ndiaye: Un groupe d’experts des Nations unies!
** Denis Sassou-Nguesso: Les experts? Les experts de quel…

* Ousmane Ndiaye: De l’Onu!
** Denis Sassou-Nguesso: Cette demande ne nous a pas encore été exprimée. On souhaiterait connaître les experts en question!

* Ousmane Ndiaye: En tout cas, le groupe d’experts de l’Onu a publié le rapport…
** Denis Sassou-Nguesso: Le rapport est certainement en route. Il ne nous est pas parvenu. Il recevra la réponse qui convient.

* Ousmane Ndiaye: D’accord. Cela reste quand-même à l’issue d’une crise politique!
** Denis Sassou-Nguesso: Est-ce que c’est un problème qui concerne les Nations unies?

* Ousmane Ndiaye: Certainement, parce que les Nations unies ont été saisies!
** Denis Sassou-Nguesso: Par qui?

* Ousmane Ndiaye: Par les organisations de défense des droits de l’homme; par des organisations de défense des prisonniers politiques!
** Denis Sassou-Nguesso: Bon, ils ont saisi les Nations unies; les Nations unies ne nous ont pas encore saisis officiellement.

* Ousmane Ndiaye: Et alors, si vous êtes saisis, est-ce qu’il y a une solution possible?
**Denis Sassou-Nguesso: Il n’y a pas de problème sans solution. Mais, elle viendra toujours de la décision des autorités congolaises compétentes. Sans aucun doute.

* Ousmane Ndiaye: Vous, en tant qu’autorité congolaise suprême, est-ce qu’il y a une sortie possible?
**Denis Sassou-Nguesso: Sans aucun doute! Sans aucun doute, mais ce sont les autorités du pays qui apprécieront. Ce sera jamais l’inverse; ce ne sera jamais à cause des pressions qui viennent de l’extérieur.

* Ousmane Ndiaye: Donc, pour vous, c’est des pressions?
**Denis Sassou-Nguesso: Semble-t-il.

AUTRES ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

derniers articles

Commentaire