Comment sortir les acteurs culturels congolais d’une situation de précarité dans laquelle ils baignent depuis des lustres? C’est, en tout cas, à cette épineuse problématique que tentera de répondre le Projet «Renforcement des pratiques culturelles et artistiques pour une meilleure inclusion citoyenne», surnommé «Tudumukaanu» (Prenons l’envol, en langue vili).

C’est un projet de trois ans, financé à plus de 78% par l’Union européenne, une grande première au Congo-Brazzaville. «Ce projet, financé à hauteur de 130.000 euros (près de 85 millions de francs Cfa), est le tout premier projet culturel au Congo à être financé par l’Union européenne», se félicitait, le 4 mars 2022, à la Chambre consulaire de Pointe-Noire, Amparo Moreno Sebastia, chargée des questions de santé et secteurs sociaux à la délégation de l’Union européenne au Congo et représentant l’ambassadeur européen à la cérémonie de signature de la convention de financement entre l’Union européenne et l’Espace culturel Yaro, porteur et coordonnateur du projet.
Cette signature s’est faite sous les auspices de Jean-Louis Banthoud, chef de cabinet du préfet du Département de Pointe-Noire, en présence d’autres autorités locales administratives de la capitale économique, ainsi que de plusieurs acteurs culturels.
Des acteurs culturels qui, au-delà du sourire, de la joie et des connaissances qu’ils distillent, sont en mode résilience du fait non seulement de la crise économique que subit le pays depuis 2014, à cause de la chute des cours du pétrole brut, mais aussi des restrictions liées à la lutte contre la pandémie de covid-19.
Or, la crise économique et la covid-19 n’ont fait que se greffer à un mal de longue date: l’insuffisante implication des pouvoirs publics dans le développement culturel en dépit de la loi n°9-2010 du 26 juillet 2010 portant «orientation de la politique culturelle» dont l’article 29 indique pourtant que l’État «consacre dans la loi de finances au moins 0,1% de son budget annuel au soutien à l’action culturelle».

John NDINGA-NGOMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici