Les demi-finales retour de la Coupe du Congo ont rendu leur verdict, lundi 8 août 2022, à Brazzaville. Les deux affiches se sont jouées simultanément au Stade Alphonse Massamba-Débat et au Stade La Concorde de Kintélé. Diables-Noirs s’est qualifié devant le Cara, après un match nul de 0 but partout, alors qu’à l’aller, les Diablotins l’avaient emporté par 1 but à 0. Au Stade de Kintélé, l’A.s Otohô a maintenu sa domination sur l’Inter-club: (2-0) à l’aller et 3-1 au retour. Ainsi, l’affiche de la finale, dimanche 14 août oppose Diables-Noirs à l’As Otohô, au Stade Alphonse Massamba-Débat, comme en 2018.

La finale de la Coupe du Congo s’annonce houleuse, entre deux équipes qui vont en compétitions continentales et qui se connaissent bien. L’équipe de Diables-Noirs a déjà remporté la Coupe du Congo à huit reprises. L’As Otohô court derrière ce sacre depuis des années. C’est le seul titre qui lui manque au plan national. Cette fois-ci sera-t-elle la bonne? Le derby va le dire.
Pour l’instant, chaque équipe est dans ses calculs, en plus de la préparation. Le coach de Diables-Noirs, Clément Massamba, pense qu’une finale ne se joue pas, mais elle se gagne. «Nous allons seulement nous dire que nous sommes dans une équipe à pression. Quand nous arrivons à ces étapes-là, c’est parce que nous pensons à nos supporters et nos dirigeants. On ne se permet pas d’être éliminé à cette étape. Voilà toute notre motivation. Si vous regardez dans nos archives, ma dernière année à Diables-Noirs, c’était en 2018 où on avait battu As Otohô en finale de la Coupe du Congo, ici même à Massamba-Débat. Les années se sont vite écoulées. Otohô a pris le dessus sur Diables-Noirs. Mais, Diables-Noirs s’est revêtu d’un autre habit. Nous allons regarder ce qui va se passer. Je vous dis déjà que si c’était n’importe quelle équipe, une finale ne se joue pas, mais une finale se gagne», a-t-il confié, à l’issue du match nul contre Cara, à Massamba-Débat.
Nous n’avons pas pu avoir le coach de l’As Otohô, pour prendre ses impressions sur cette finale qui promet d’être électrique. Mais, l’on sait que la formation du Président Maixent Raoul Ominga a l’ambition de meubler son musée de trophées, de la Coupe du Congo, dite «Coupe de l’indépendance».

Luze Ernest BAKALA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici