Sélectionner une page

Coordination nationale de gestion de la pandémie de covid-19 : Le couvre-feu ramené de 23h à 5h à Brazzaville et Pointe-Noire et supprimé dans le reste du pays

Coordination nationale de gestion de la pandémie de covid-19 : Le couvre-feu ramené de 23h à 5h à Brazzaville et Pointe-Noire et supprimé dans le reste du pays

La Coordination nationale de gestion de la pandémie de covid-19, qui s’est réunie par visio-conférence, vendredi 25 septembre 2020, de 11h à 12h05, sous le patronage du Chef de l’Etat Denis Sassou-Nguesso, a décidé de ramener le couvre-feu de 23h à 5h, au lieu de 20h à 5h, et de le supprimer dans le reste du pays, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire reconduit pour une nouvelle période de 20 jours, du lundi 28 septembre au samedi 17 octobre 2020. Les deux chambres du parlement ont adopté la nouvelle reconduction de l’état d’urgence sanitaire, lors de sessions extraordinaires, samedi 26 septembre dernier. Plusieurs autres mesures sont en vigueur. En voici l’aperçu:

1- suppression du couvre-feu dans les dix départements de l’intérieur du pays;
2- réaménagement du couvre-feu à Brazzaville et à Pointe-Noire, appliqué désormais de 23h à 5h du matin;
3- reprise des entrainements des équipes sportives, des rencontres nationales ainsi que des matches internationaux sans public, conformément aux protocoles sanitaires édictés par les fédérations et les confédérations internationales des sports de compétition. Cette reprise est impérativement accompagnée du dépistage préalable de chaque sportif impliqué dans ces compétitions;
4- réouverture des marchés domaniaux pendant cinq jours dans la semaine (lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi) pour les villes de Brazzaville et de Pointe-Noire; pour les autres départements, l’ouverture des marchés domaniaux est fixée à six jours dans la semaine, le jour de fermeture pour nettoyage et désinfection étant déterminé par les préfets de départements.
La Coordination nationale a retenu la reconduction des mesures suivantes:
1- prorogation de l’état d’urgence sanitaire pour une nouvelle période de vingt jours, à compter du 28 septembre 2020;
2- interdiction de tout rassemblement de plus de 50 personnes dans les lieux publics et privés, à l’exception des marchés domaniaux et de la participation à une activité autorisée dans le cadre du déconfinement;
3- port obligatoire et conforme du masque de protection individuelle;
4- application des mesures barrières par tous et partout;
5- maintien de la fermeture des boîtes de nuit et autres lieux de danse;
6- limitation à la stricte intimité de la célébration de tous les événements familiaux dans le respect de toutes les mesures de prévention;
7- érection des contrôles sanitaires et ceux de la force publique à l’entrée et à la sortie de toutes les villes du pays;
8- présentation à l’aéroport d’un test P.c.r négatif par tous les passagers arrivant au Congo par les vols commerciaux, à l’exception des enfants de moins de 11 ans;
9- interdiction des promenades en groupe de plus de trois personnes sur les voies et espaces publics, notamment la corniche et les alentours des stades de Brazzaville ainsi que les bords de l’Océan atlantique à Pointe-Noire et dans le Kouilou;
10- interdiction de l’installation sur la voie et les espaces publics de chapiteaux destinés à accueillir des personnes;
11- limitation à 10 du nombre des membres d’une famille appelés à participer à la levée du corps, à la morgue, d’un parent décédé, en voie d’inhumation;
12- limitation du nombre de corps à inhumer par jour.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

heure locale

23 octobre 2020, 03: 50

L’editorial de la redaction

L’ÉDUCATION, LA FORCE ET LA QUALITÉ DE LA SOCIÉTÉ!

Ainsi donc, les élèves congolais ont renoué avec le chemin de l’école depuis le lundi 12 octobre. Après pratiquement six mois et demi d’inactivités (du 1er avril au 11 octobre) dus à la suspension des cours pour cause de pandémie de covid-19. Et la rentrée scolaire intervient sur fond de crise sanitaire, puisque le pays continue de faire face à la pandémie. Avec tout ce que cela induit de conséquences impactant la vie scolaire. Le ministre en charge de l’enseignement en a d’ailleurs informé l’opinion nationale.

Lire la suite

Je m’abonne à la newsletter de l’horizon africain

Votre Publicité

Archives

Statistiques de notre site

  • 4
  • 28
  • 1 640
  • 3 699
  • 463
  • 579
  • 18 octobre 2020

Votre météo

booked.net