Réélu en juillet 2022 comme conseiller municipal de la commune d’Impfondo, sous les couleurs du P.c.a.p (Parti pour la concorde et l’action politique), Stève Hermann Bontogo Bagne, a pris la décision de démissionner, pour exprimer son indignation sur l’isolement de la Likouala, département devenu difficilement accessible.

Dans sa lettre de démission adressée le 30 octobre 2022, directement au ministre de l’intérieur, de la décentralisation et du développement local, Stève Hermann Bontogo Bagne, qui était à son troisième mandat d’élu local dans la Likouala, met en avant les conditions de sous-développement de ce département, isolé du reste du pays en raison des conditions difficiles d’accès.
«Impfondo, ma ville natale sinon ville dont les populations m’ont fait confiance en m’élisant conseiller municipal, est coupée du reste de la République et demeure jusqu’à présent inaccessible, car il n’y a plus de vol en direction d’Impfondo. Le seul moyen qui restait pour y accéder, c’était la route mais, depuis deux semaines, la société Océan du Nord,n la seule société de transport routier qui desservait le Département de la Likouala a arrêté le trafic, pour cause de l’état de délabrement très avancé de la route Enyellé-Dongou. Malgré plusieurs cris d’alarme, cela n’a pas retenu l’attention des pouvoirs publics. Monsieur le ministre, actuellement, pour aller de Brazzaville à Impfondo, afin de participer à la session du conseil municipal, vous devriez passer plus de cinq jours de route en aller et cinq jours en retour, soit dix jours de route, pour Brazzaville-Impfondo-Brazzaville. Ce qui paraît très épuisant voire même risqué pour la santé et la sécurité des usagers dudit tronçon», a-t-il écrit.
Stève Hermann Bontogo Bagne a ainsi cédé sa place à Guy Emmanue Ndion du P.c.a.p.