19.2 C
Brazzaville
jeu 7 juillet 2022
spot_img
AccueilActualitéCongo - Rwanda : Devant le parlement congolais, Paul Kagame a appelé...

Congo – Rwanda : Devant le parlement congolais, Paul Kagame a appelé à aller au concret

En visite d’Etat en République du Congo, le Président rwandais, Paul Kagame s’est adressé, lundi 11 avril 2022, le jour même de son arrivée à Brazzaville, devant le parlement congolais réuni en congrès, sous la direction d’Isidore Mvouba, président du congrès. Dans son adresse, le Chef d’Etat rwandais a reconnu qu’«aujourd’hui, notre continent est confronté à des défis sur plusieurs fronts». Raison pour laquelle, il appelle à passer à l’’action, de manière urgente, pour relever ces défis. «Nous connaissons les problèmes auxquels l’Afrique est confrontée. Et nous connaissons aussi les solutions. Ce qui manque, c’est que nous passions ensemble, de la parole à l’action, avec un sentiment d’urgence», a-t-il déclaré.Dans son adresse aux élus congolais, le numéro un rwandais a tout d’abord salué les relations qui lient les deux pays. «Les peuples du Rwanda et de la République du Congo sont unis par une vision commune d’une région stable et prospère. Nous partageons également l’aspiration à rassembler les pays et les peuples africains, en travaillant pour un continent fort et prospère», a-t-il souligné. Après avoir rappelé la commémoration des 28 ans du génocide de 1994 contre les Tutsis dans son pays, il a remercié la sollicitude des Congolais auprès de son peuple. «Nous apprécions le soutien du gouvernement du Congo, représenté par le ministre de la coopération internationale, Denis Christel Sassou-Nguesso, lors de la cérémonie de commémoration qui s’est tenue ici à Brazzaville», a-t-il déclaré.
Parlant de l’Afrique, il a indiqué que «notre continent est confronté à des défis sur plusieurs fronts», pointant la lutte contre la pandémie de covid-19, la paix et la sécurité notamment la lutte contre le terrorisme, l’intégration et la coopération régionales et continentales. Le Chef d’Etat rwandais n’a pas oublié la jeunesse et à ce propos, il a déclaré: «Nos efforts conjoints doivent en particulier continuer à offrir des opportunités aux jeunes Africains qui sont la ressource la plus importante et la plus précieuse de l’Afrique, pour permettre à nos jeunes d’utiliser et de bénéficier de leurs énergies et de leurs talents».
Après avoir rappelé tous ces défis, l’enjeu pour lui est de passer à l’action et non de s’arrêter seulement aux discours. «Nous ne pouvons pas être fiers de dire les bonnes choses, pendant des décennies, puis nous retrouver dans de nombreuses années à avoir dit les bonnes choses, mais sans avoir réellement accompli grand-chose. Nous devons agir pour livrer ce que nous nous sommes promis, mais surtout promis à nos concitoyens. L’Afrique parle d’intégration et d’unité depuis que l’Afrique existe. Nous devons continuer à faire des pas rapides. Avec les vastes connaissances et ressources dont dispose notre continent, il n’y a aucune raison d’en être encore là où nous en sommes aujourd’hui. Il y a des conflits sur le continent qui durent des décennies, et il n’y a aucune explication à cela, si ce n’est ne pas faire ce que nous savons être juste. Il est grand temps de faire mieux», a-t-il déclaré, exprimant ainsi un engagement historique à changer le destin du continent. Trop de discours, il faut passer aux actions!

Jean-Clotaire DIATOU

 

AUTRES ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

derniers articles

Commentaire