Le ministre des finances, du budget et du portefeuille public, Rigobert Roger Andély, l’ambassadeur de France, François Barateau et le directeur de l’A.f.d (Agence française de développement) au Congo, Maurizio Cascioli, ont signé une convention de crédit permettant la mise à la disposition du Congo, d’un appui budgétaire de la France de 67,5 millions d’euros, soit 44,3 milliards de francs Cfa, pour la période 2022-2024.

Mis en œuvre par l’A.f.d (Agence française de développement), l’appui budgétaire de la France vise à soutenir les efforts du gouvernement congolais dans la réalisation de son programme de redressement économique et social approuvé le 21 janvier 2022, par le F.m.i (Fonds monétaire international) pour un montant de 455 millions de dollars. Cet appui sera réalisé en trois versements.
Pour François Barateau, la signature de cette convention de crédit vient confirmer les engagements annoncés par la France, lors du sommet extraordinaire des Chefs d’Etat de la Cemac (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale) tenu le 18 août 2021, à Yaoundé, au Cameroun. Elle traduit la solidité du partenariat bilatéral entre le Congo et la France. «Cette aide fera l’objet de suivis réguliers, avec une attention portée sur les efforts entrepris par le gouvernement pour atteindre les objectifs du programme conclu avec le F.m.i, précisément en matière de réformes de gestion des finances publiques et de la dette intérieure», a dit le diplomate français.
Pour sa part, saluant cette contribution, le ministre Rigobert Roger Andély a assuré que celle-ci va permettre de poursuivre les efforts en matière de stabilisation macroéconomique dans le cadre du programme conclu avec le F.m.i et d’accompagner le Congo sur une trajectoire de diversification et de croissance économique ainsi que de lutter contre les inégalités, en cohérence avec le P.n.d (Programme national de développement) 2022-2026.

Urbain NZABANI