Coopération Congo – France

Vers une relance plus ambitieuse du partenariat culturel

Depuis sa nomination à la tête du ministère de l’industrie culturelle, touristique, artistique et des loisirs, le 24 septembre 2022, Mme Lydie Pangault suscite l’admiration et l’espoir des acteurs culturels ainsi que des personnalités publiques pour redynamiser ce département ministériel resté pendant longtemps sans initiatives concrètes. C’est ce qui explique l’audience que la ministre Lydie Pangault a accordée à l’ambassadeur de France au Congo, François Barrateau, mardi 25 octobre 2022, à l’Hôtel Péfaco, de Brazzaville. Le diplomate français est venu féliciter la nouvelle ministre pour sa nomination et lui témoigner l’intérêt que l’ambassade de France porte à la relance, avec plus d’ambition, du partenariat culturel entre son pays et le Congo.

La France a toujours été un partenaire de premier plan du Congo en matière de promotion culturelle, bien que le secteur culturel et touristique dans le pays peine à connaître son essor, depuis plusieurs années. La nomination de Mme Lydie Pangault à la tête de ce portefeuille public est une lueur d’espoir pour la communauté culturelle et touristique congolaise. «La coopération entre les deux structures gouvernementales nécessite d’être redynamisée et renouvelée», a fait savoir François Barrateau, à sa sortie d’audience.

Pendant l'audience.
Pendant l’audience.

Le diplomate français a, également, souligné qu’au cours de leurs échanges, ils sont tombés d’accord sur un certain nombre de points, pour travailler en étroite collaboration. «Nous avons parlé de la baie de Loango, du C.f.r.a.d (Centre de formation et de recherche des arts dramatiques), des archives, des trésors architecturaux de Brazzaville et Pointe-Noire, de la promotion de la culture congolaise ainsi que de la peinture de Gotène pour laquelle une exposition sera organisée très prochainement», a-t-il déclaré.

Relancer la coopération culturelle Congo-France de manière plus ambitieuse.
Relancer la coopération culturelle Congo-France de manière plus ambitieuse.
Photo de famille après l’audience.

François Barrateau a, par ailleurs, suggéré une institutionnalisation du partenariat entre l’Ambassade de France au Congo et le Ministère de l’industrie culturelle,  touristique, artistique et des loisirs. «Nous avons exprimé à la ministre une proposition de l’institutionnalisation de notre partenariat en lui annonçant l’affectation, dans les prochains jours, d’un expert en politique des musées qui pourra aider dans la valorisation des collections nationales du Congo», a affirmé le diplomate français.

Roland KOULOUNGOU