En visite de travail à Brazzaville, Mme Louisette Renée Thobi Etamé-Ndedi, de nationalité camerounaise, secrétaire générale de la Confejes (Confédération des ministres de la jeunesse et des sports de la francophonie), a procédé, vendredi 20 octobre 2022, à la remise des subventions du programme consacré au démarrage des projets de dix jeunes entrepreneurs congolais. La cérémonie s’est déroulée sous le patronage de Hugues Ngouélondélé, ministre des sports, de l’éducation civique, de la formation qualifiante et de l’emploi.

Les dix jeunes entrepreneurs ayant bénéficié du soutien financier de la Confejes pour le démarrage de leurs projets avaient suivi, du 8 au 18 juin 2022, une session de formation organisée par la Confejes, en partenariat avec le Ministère de la jeunesse, des sports, de l’éducation civique, de la formation qualifiante et de l’emploi. Cette formation portait sur les outils du programme pour la formation de l’entreprenariat des jeunes, dans le cadre de la recherche des solutions liées à la problématique de leur autonomisation. Suite à cette formation, 50 jeunes étaient sélectionnés au départ dont les projets étaient transmis à la Confejes pour validation. A l’issue de la délibération, 10 jeunes entrepreneurs congolais ont vu leurs projets être retenus. Ils ont ainsi bénéficié des subventions allant de 1.695.000 F Cfa à 2.841430 F Cfa, pour une enveloppe totale de 19.976.500 F Cfa.
Après la remise cérémoniale des chèques, représentant les montants reçus, le ministre Ngouélondélé a félicité les bénéficiaires et les a exhortés au travail, «pour concrétiser leurs projets, avec pour objectif de figurer parmi les lauréats du concours du meilleur jeune entrepreneur de l’année, à l’occasion de la 39ème session ministérielle de la Confejes qui se tiendra à Brazzaville, du 20 au 25 mars 2023».
Mme Louisette Renée Thobi Etamé-Ndedi a, quant à elle, appelé la jeunesse congolaise à continuer à faire confiance au gouvernement et à chercher toutes les issues qui s’offrent à elle, pour développer l’entreprenariat. Elle a insisté sur le fait qu’il s’agit là des montants pour leur permettre de démarrer leurs projets. Raison pour laquelle elle a invité le gouvernement à accompagner ces jeunes, en mettant en place des mécanismes de facilitation, pour qu’ils puissent aisément mener à bien leurs projets et favoriser leur insertion socio-professionnelle.
Les jeunes entrepreneurs ont prononcé un mot de remerciement par la voix de Pascaline Exaucée Fouti Kilendé. Au nom de ses collègues, celle-ci a pris l’engagement de donner le meilleur d’eux-mêmes pour réussir leurs projets d’entreprises. L’entreprenariat est un chemin difficile, mais c’est le moment de souhaiter bon vent à ces jeunes compatriotes qui se prennent en charge, en lançant leurs projets d’entreprises.
Créée en décembre 1969, à Dakar, au Sénégal, où se trouve son siège, la Confejes aide les États membres de la Francophonie, dans leurs efforts de formation et de renforcement des capacités, dans les domaines de la jeunesse, des sports et des loisirs.

Luze Ernest BAKALA