France

Clarisse Opondzo, première congolaise à entraîner un club d’élite de handball

L’ancienne Diables-Rouges de handball, Clarisse Opondzo (49 ans), a signé, le 4 juin 2022, en France, un contrat de plusieurs années comme entraîneure du Club d’élite du handball français féminin, B.s.m (Blanzat sport Montluçon). Le club français, en pleine expansion, a annoncé la bonne nouvelle, le 4 juin, sur sa page Facebook. Après une carrière nationale et internationale bien remplie en tant que joueuse, elle est devenue ainsi la première Congolaise à accéder à ce niveau de responsabilité dans le handball français d’élite.

L’ancienne Diables-Rouges, Clarisse Opondzo, a roulé sa bosse au plan national à l’Etoile du Congo où elle a été sacrée, plus d’une vingtaine de fois, championne du Congo. Elle a connu 648 sélections nationales des Diables-Rouges et a été trois fois championne d’Afrique avec une super coupe à la clé. Puis, elle a fait partie du staff de la sélection des Diables-Rouges (version masculine). Entre 2016 et 2018, elle fut adjointe au niveau de l’équipe nationale féminine et pendant les 11èmes jeux africains où les garçons sont sortis médaillés de bronze.

L'mage de la page Facebook-de l'équipe annonçant la nouvelle de la nomination de Clarisse Apondzo.
L’mage de la page Facebook-de l’équipe annonçant la nouvelle de la nomination de Clarisse Apondzo.

Comme joueuse en France, elle s’est distinguée à Brest (N1, D2 et D1), à Plan-de-Cuques (N1, D2 et D1) et au Havre (D1). Elle a, ensuite, embrassé la carrière d’entraîneure et à Brest, elle a entraîné et encadré toutes les catégories de jeunes de l’école de handball, jusqu’aux seniors. Dans le Club de Saint Renan Guilers, elle a encadré les garçons en pré-nationale, notamment les U18 ainsi que les filles de moins de 18 ans.

Nommée entraîneure de B.s.m (Blanzat sport Montluçon handball), Clarisse Opondzo est devenue la première congolaise à entraîner un club d’élite en terre française et elle n’a pas caché sa satisfaction. «Je ne m’attendais pas être appelée par les dirigeants de ce club. Un club qui a eu mes échos via la Fédération congolaise de handball. C’est un Congolais résidant en Angleterre, que je ne connais pas jusqu’alors, ayant appris la nouvelle de l’avis de recherche d’un entraîneur qualifié, leur a proposé mon nom,  en leur remettant mon curriculum vitae et un soir, ils m’ont appelée et comme je réunissais les conditions, ils m’ont demandé de bondir sur l’occasion. C’est allé très vite. Je remercie le président Didier Braud d’avoir pensé à ma modeste personne et l’ancienne joueuse de ce club, Gisel Donguet, qui m’a beaucoup parlé de ce club ainsi que des personnes qui y travaillent. Le sentiment qui m’anime est un sentiment de joie, à la fois de responsabilité. C’est un challenge, un défi avec les objectifs du club surtout là où il se trouve, ça va me demander de beaucoup travailler, pour être au niveau de leurs attentes. Aux supporters de nous encourager.  Je saurais compter sur leurs propositions, afin que le club avance. Je suis la continuité du prédécesseur Franck Arbouville», a déclaré Clarisse Opondzo, en répondant, au téléphone, aux préoccupations de la rédaction de L’Horizon Africain. Il ne reste plus qu’à lui souhaiter bon vent dans sa nouvelle aventure sportive.

Luze Ernest BAKALA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici