Secrétaire d’Etat chargée du développement, de la Francophonie et des partenariats internationaux, dans le gouvernement français, Mme Chrysoula Zacharopolou effectue une visite de travail, à Brazzaville, en République du Congo, du 19 au 22 décembre 2022. Lundi 19 décembre 2022, elle a été reçue en audience par le Premier ministre chef du gouvernement, Anatole Collinet Makosso et elle a signé, un contrat-programme d’utilisation durable des terres, avec le ministère du plan, de la statistique et de l’intégration régionale, Ingrid Olga Ebouka-Babackas, représentant le ministre de l’économie etr des finances Jean-Baptiste Ondaye. Nous avons eu l’opportunité de lui poser quelques questions sur les relations entre le Congo et la France. Interview!

* Madame, après la Zambie et l’Afrique du Sud en octobre dernier, le Congo-Brazzaville fait partie des pays africains que vous visitez avant la fin de cette année. La France et le Congo-Brazzaville ont des relations bilatérales particulières et historiques. Aujourd’hui, au Congo, on a le sentiment que Paris semble se détourner de Brazzaville. Est-ce que, selon vous, les relations entre Paris et Brazzaville sont au beau fixe et qu’est-ce qui le prouve?
** Le Congo et la France partagent une histoire commune, mais surtout une volonté d’avancer ensemble vers un avenir en commun. Notre partenariat est exceptionnellement riche, et nous permet d’agir ensemble dans de très nombreux domaines. Je vais vous partager quelques exemples de priorités congolaises que la France accompagne.
Votre jeunesse a une énergie et des talents remarquables et la France vous accompagne pour la former et lui offrir des opportunités d’emplois, comme j’aurai l’occasion de le voir dans un Centre d’éducation de formation et d’apprentissage (Cefa) de Brazzaville, qui forme mille jeunes par an.
Votre pays souhaite développer ses infrastructures et la France vous accompagne sur des projets précis, comme le montre la route de la corniche que j’ai visitée cet après-midi. Les écosystèmes du Bassin du Congo sont un des grands poumons de la planète et la France vous accompagne pour les préserver et les valoriser. La France est aux côtés du Congo pour accompagner et soutenir vos projets et vos priorités. Nous avons encore de nombreux domaines où nous pouvons renforcer ce partenariat.
Votre ministre de la culture est, par exemple, venue récemment à Paris, pour évoquer votre volonté de développer un partenariat autour de vos musées. Et je serai à l’écoute des souhaits que m’exprimeront vos dirigeants et la population, notamment la jeunesse, que je rencontrerai durant ces deux jours sur place.

* Quels sont les projets phares en matière de développement entre le Congo et la France? Et quels sont les projets futurs?
** La France est le premier partenaire de développement du Congo. Depuis 2009, nous avons soutenu, via l’Agence Française de Développement, un total de 36 projets portés par les Congolais. Ce sont des projets qui améliorent la vie quotidienne des Congolais, en renforçant l’accès à l’eau, à l’électricité et à la santé, en soutenant la formation professionnelle et l’accès aux emplois, ou encore en soutenant les populations les plus vulnérables pour l’accès à des services sociaux. (La suite sur le Site Internet).

Propos recueillis par Chrysostome
FOUCK ZONZEKA