Championnat d’Afrique des Nations de handball féminin Sénégal 2022

Le Congo hérite d’un groupe difficile, avec quatre adversaires au lieu de trois

La 25ème édition du Championnat d’Afrique des Nations de handball féminin Sénégal 2022, appelé aussi Can (Coupe d’Afrique des Nations) de handball dames se joue du 9 au 19 novembre 2022, à Dakar, capitale du Sénégal. La compétition sert aussi de qualification pour le championnat du monde 2023, puisque les quatre premières sélections s’y qualifient. La Cah (Confédération africaine de handball) a procédé, mercredi 28 septembre 2022, à Dakar, au tirage au sort pour la formation des groupes. Le Congo est logé dans le groupe B qui compte cinq pays avec la Tunisie, la Guinée, l’Egypte et le Maroc, alors que les deux autres groupes ne sont composés que de quatre pays.

La Can (Coupe d’Afrique des Nations) de handball dames Sénégal 2022 va être disputée par 13 pays participants: Algérie, Angola, Cameroun, Cap-Vert, Congo, Côte d’Ivoire, Guinée-Conakry, Madagascar, Maroc, RD Congo, Sénégal et Tunisie. Ils sont répartis dans trois groupes, après le tirage au sort effectué par la Cah:

– groupe A: Angola, RD Congo, Cap-Vert et Algérie;

– groupe B: Congo, Tunisie, la Guinée, l’Egypte et le Maroc;

– groupe C: Cameroun, Madagascar, Côte d’Ivoire et Sénégal.

Pour le sélectionneur des Diables-Rouges, le Franco-marocain Younès Tatby, «toutes les équipes se valent à cette étape». Le coach de la sélection nationale de handball séniors dames est conscient que le Congo est visé par ses adversaires. «Nous allons pour faire des résultats, car nous sommes attendus par toutes les Nations, après avoir été première Nation africaine, lors de la Coupe du monde», a-t-il rappelé. Mais, la tâche n’est pas facile. Et pour cause, «le groupe B, c’est le groupe le plus dure. C’est un groupe piège où il n’y a rien d’avantageux, parce que c’est l’unique groupe qui a cinq équipes qui doivent jouer 4 matches chacun. Le Congo sera face à des équipes qui sont en train de se rétablir ou se reconstruire. Une équipe va jouer la revanche contre nous, l’Egypte, qu’on a battue par 9 buts d’écart au mondial. Les Marocains sont en ce moment en France, pour la préparation. La Guinée quant à elle compte de bonnes joueuses qui jouent dans l’élite du championnat français. La Tunisie, avec l’histoire qu’on a ensemble, ce serait à elle de faire la revanche et à nous de montrer du caractère sur le terrain, pour consolider ce que nous avons travaillé jusqu’à maintenant», a-t-il déclaré.

Au-delà de tout, Younès Tatby n’a qu’un objectif en tête: faire le podium et se qualifier au mondial 2023. Et oui, le Congo n’est pas un petit pays, mais un grand pays de handball féminin. «Nous n’allons pas nous laisser faire. On va tout faire pour défendre les couleurs de la Nation, jusqu’à la dernière minute», promet le Franco-marocain. Espérons que l’objectif est le même dans la tête des dirigeants sportifs congolais et pour cela, la question des moyens ne doit pas être un obstacle. Bonne chance au Congo!

Luze Ernest BAKALA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici