Le bureau exécutif du C.n.o.s.c (Comité national olympique et sportif congolais) a tenu sa session ordinaire,vendredi 8 avril 2022, à Brazzaville, sous le patronage de son président, Raymond Ibata, avec la participation des six membres du bureau, dont le secrétaire général, Jean-Paul Ngaloua. Au cours de cette session, les membres du bureau exécutif du C.n.o.s.c ont examiné et validé le plan stratégique 2022-2028. Ils ont analysé la situation de crise dans trois fédérations sportives, à savoir: le tennis de table, le judo et le cyclisme.

Composé de grandes lignes de l’action du C.n.o.s.c jusqu’en 2028, ce plan a pour ambition de placer un athlète congolais au podium des Jeux olympiques de Los Angeles 2028. Il y a eu aussi à l’ordre du jour de cette session, les informations sur les Jeux de la jeunesse de cette année au Caire ainsi que les Jeux africains Ghana 2023.

Une vue des membres du Bureau exécutif du C.n.o.s.c, pendant la session.
Une vue des membres du Bureau exécutif du C.n.o.s.c, pendant la session.

En ce qui concerne les Jeux africains Ghana 2023, les membres du bureau exécutif du C.n.o.s.c ont pris connaissance de la position de l’A.c.n.o.a (Association des comités nationaux olympiques d’Afrique) envers l’Union africaine qui a signé un second contrat avec la partie ghanéenne. Mais, l’A.c.n.o.a considère que ce contrat va à l’encontre du contrat qu’elle a signé avec l’Union africaine. Les Jeux africains Ghana 2023 constituent une étape importante pour les athlètes africains, leur donnant l’occasion de se préparer pour les Jeux olympiques Paris 2024.
Le bureau exécutif du C.n.o.s.c a débattu des crises qui affectent certaines disciplines sportives, notamment le tennis de table, le judo et le cyclisme. Ainsi, mission a été donnée à Jean-Paul Ngaloua, secrétaire général du C.n.o.s.c, de poursuivre les négociations avec les responsables techniques et le bureau exécutif de la fédération congolaise de tennis de table.
Par contre, concernant l’affaire opposant le président élu Rufin Bakouetana, à Tchikaya Loemba, à la Fédération congolaise de cyclisme, le C.n.o.s.c attend la décision de la C.c.a.s (Chambre de conciliation et d’arbitrage du sport).
A la Fédération congolaise de judo et arts associés, le C.n.o.s.p n’est pas pour la reprise de l’élection. Maître Francis Ata, élu président lors de l’assemblée générale élective du 4 septembre 2021, dispose d’un mandat qui court normalement. Les membres du bureau exécutif du C.n.o.s.c ont dénoncé les manœuvres du secrétaire général de la Fédération internationale de judo visant à faire reprendre les élections. Ils considèrent que Maître Abel Ndengué ne s’étant pas présenté en tant que candidat, le jour de l’élection, il n’est plus question de revenir en arrière.
Au terme de la session, le président du C.no.s.c, Raymond Ibata, s’est dit satisfait du travail abattu par les membres du bureau exécutif qui se sont surpassés et ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour examiner et analyser les questions à l’ordre du jour et y dégager des pistes de solutions.
Luze Ernest BAKALA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici