Fidèle à ses missions, la C.n.d.h (Commission nationale des droits de l’homme) a mis son personnel en formation, du 13 au 17 juin 2022, à travers un séminaire sur la problématique de la collecte des données dans le cadre d’une enquête de terrain. Ce séminaire, qui se tient au siège même de l’institution, à Brazzaville, donne «le bon tempo à la poursuite de la mission de suivi de la promotion et de la protection des droits de l’homme, déjà amorcée par la commission depuis trois ans», a souligné le deuxième vice-président, Saturnin Jean-Claude Ntari, qui en a ouvert les travaux, en présence de la rapporteure, Nzaou Moyen Ngnia-Ngama, et des autres cadres de l’institution.  Dans l’allocution qu’il a prononcée à l’ouverture des travaux du séminaire sur la collecte des données, le deuxième vice-président de la C.n.d.h, Saturnin Jean-Claude Ntari, a rappelé l’instauration des O.d.d (Objectifs du développement durable) comme repère historique de la place des droits de l’homme dans l’avenir de la société. «La communauté internationale a toujours recherché le bien-être de l’homme.

Photo de famille des membres de la C.n.d.h.
Photo de famille des membres de la C.n.d.h.

A cet effet, elle n’a cessé de mettre en place des mécanismes, à l’échelle mondiale, chargés de veiller au respect des droits reconnus à l’être humain. C’est ainsi que le 25 septembre 2015, simultanément avec la session de l’assemblée générale des Nations unies, 193 dirigeants de la planète s’étaient engagés sur 17 objectifs mondiaux encore appelés O.d.d (Objectifs de développement durable)», a-t-il indiqué. «Ce nouveau programme de développement post-2015, qui n’est autre que la reconduction des huit O.m.d (Objectifs du millénaire pour le développement) partiellement atteints en 2015 et auxquels manquait la durabilité, doit être suivi et exécuté en vue de la construction d’un monde plus pacifique et sécurisé. La paix et la sécurité multidimensionnelle résument la société idéale où les questions de faim, de santé, d’éducation, de travail décent sont résolues», a-t-il poursuivi.
Selon lui, «la C.n.d.h justifie son existence à travers sa participation à cette cause commune et universelle, en jouant harmonieusement sa partition dans le suivi de la promotion et de la protection des droits de l’homme. La mission qui incombe à la C.n.d.h exige que celle-ci soit plus près des populations, afin d’avoir un tableau réel sur la jouissance des libertés et l’exercice des droits par les citoyens. Cela est possible à travers plusieurs procédés, notamment à travers les enquêtes de terrain», a-t-il fait savoir.
Pendant les cinq jours de formation, les séminaristes suivent plusieurs sous-thèmes, entre autres: «Les notions de base de la statistique; les techniques de collecte des statistiques; l’harmonisation statistique; l’analyse des données». Ces sous-thèmes sont dévéloppés, tour-à-tour, par Frédéric Poumbou, démographe-sociologue, et Jean Elvis Moboula, économiste-statisticien.
«Au cours du mandat passé de notre institution, quelques actions ont été menées auprès des populations dans le cadre, bien sûr, de la collecte des données. Les forces et les faiblesses constatées dans la réalisation de ces activités ont inspiré l’organisation du présent séminaire», a indiqué le deuxième vice-président de la C.n.d.h. Ce qui montre bien qu’il est nécessaire de rendre performant le personnel, «ceci vous rendra aptes à mener, en toute circonstance, en tout lieu et à tout moment, des enquêtes de terrain avec méthode et efficacité», a-t-il déclaré.
Il a invité les participants à l’assiduité et à la ponctualité «associées à la volonté et au courage, vous permettront de maximiser les chances de votre succès dans ce merveilleux périple vers l’univers des statistiques».

                                                                                                                   Chrysostome
                                                                                                              FOUCK ZONZEKA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici