Sélectionner une page

Burkina Faso : Briga, l’acteur de la série télévisée «Commissariat de Tampy», a rendu l’âme

Burkina Faso : Briga, l’acteur de la série télévisée «Commissariat de Tampy», a rendu l’âme

Simon Pierre Nikiéma, dit Briga, l’acteur de la célèbre série policière télévisée burkinabè, «Commissariat de Tampy», de feu Missa Hébié, ets décédé dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 octobre 2020, à Ouagadougou, au Burkina Faso, des suites d’une longue maladie.
Agent des impôts à la retraite, mais comédien dans l’âme depuis toujours, Simon Pierre Nikiéma commence sa carrière en 1966 sur les planches. Il est l’un des pionniers du théâtre forum, théâtre pour le développement au Burkina et compagnon de première heure de Prosper Compaoré pour la création et le développement de l’Atelier Théâtre Burkinabè (A.t.b). Briga a joué dans une quinzaine de films dont la série qui l’a rendu célèbre, le «Commissariat de Tampy». Le brigadier de l’équipe de la police de Tampy avait des formules toutes faites pour clore chaque fin d’enquête et d’épisode: «Au commissariat de Tampy, tout finit par se savoir!».
Couronné en 2019 par les Sotigui d’un trophée d’honneur pour l’ensemble de sa carrière, l’artiste, la cinquantaine révolue, a quitté ses coéquipiers alors que l’équipe était en concertation, pour entamer la 4ème saison de «Commissariat de Tampy», la série policière télévisée qui comporte trois saisons et dont les épisodes ont une durée moyenne de 26 minutes. Elle a été tournée au siège de la production Faso Films, à Gounghin, quartier populaire de la capitale burkinabè.

Espoir WADIO

Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 11 autres abonné·es de notre liste.
close
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 11 autres abonné·es de notre liste.

A propos de l'auteur

l'horizonafricain

L'horizon Africain, un journal d'information paraissant au Congo Brazzaville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

heure locale

25 novembre 2020, 14: 29

L’editorial de la redaction

IL NE FAUT PAS PÉNALISER LES GÉNÉRATIONS FUTURES

On a hérité de la période de vaches grasses, quand les budgets de l’Etat étaient excédentaires grâce à la manne pétrolière (2004 à 2014), des habitudes qui, aujourd’hui où l’on gère les vaches maigres, risquent de pénaliser les générations futures, en raison des ardoises qu’accumule l’Etat chaque année. On pourrait alors se retrouver en porte à faux avec le principe de l’équité intergénérationelle.

Lire la suite

Votre Publicité

Archives

Statistiques de notre site

  • 44
  • 30
  • 2 447
  • 6 297
  • 852
  • 653
  • 18 novembre 2020

Votre météo

booked.net