La 6ème édition des Universités du numérique se tiendra, vendredi 20 janvier 2023, à Brazzaville. Prélude à ces assises, le manager exécutif de l’Association Univ 2.0, Dr Antonin Idriss Bossoto, s’est entretenu récemment avec la presse, pour édifier l’opinion nationale sur les différentes activités prévues dans le cadre de cette édition. Il s’agit avant tout, des rencontres organisées en partenariat avec le Parcours S.t.c (Sciences et techniques de la communication) de l’Université Marien Ngouabi. Ces rencontres ont pour objectif de «sensibiliser sur les thématiques liées aux technologies de l’information et de la communication, pour faire prospérer les affaires, en République du Congo», a précisé l’initiateur du concept.

La 6ème édition des universités du numérique a pour thème: «L’inclusion numérique: défis et perspectives, pour un meilleur développement socio-économique». Les travaux seront répartis en deux axes.
Le premier axe est intitulé: réalisation et impact sociaux des services et infrastructures T.i.c. Il comporte les sous-thèmes ci-après: «Infrastructures de télécommunications et inclusion numérique: cas du Congo», par Marc Sakala; «Quelle stratégie pour un accès universel aux T.i.c?», par Luc Missidimbazi; «La problématique de l’accessibilité comme fondement de l’inclusion numérique», par le Pr Alain Kiyindou; «Congo Télécom vers la démocratisation de l’accès inclusif à Internet en République du Congo», par Serge D’Oliveira.
Le deuxième axe, quant à lui, sera consacré aux enjeux et défis de l’inclusion numérique, pour un accès universel aux T.i.c. Entre autres sous-thèmes qui l’accompagnent, on peut citer: «L’économie congolaise au prisme de l’inclusion numérique», par Serge Ikiemi; «L’inclusion numérique: opportunités pour l’entrepreneuriat féminin», par Émérence Oniangué; «Enjeux et défis de l’inclusion numérique dans l’enseignement supérieur», par Dr Antonin Idriss Bossoto; «Diffusion des T.i.c et transformation du secteur informel», par Dr Janin Gangazazou.
Pour le Dr Antonin Idriss Bossoto, depuis près d’une trentaine d’années, les technologies de l’information et de la communication ont créé de profonds bouleversements. «Nous avons jugé nécessaire d’aborder ces thématiques d’un point de vue universitaire, mais également d’un point de vue technique. C’est-à-dire, en mélangeant à la fois des chercheurs de l’Université Marien Ngouabi avec des praticiens, des techniciens, qui peuvent être du Ministère des télécommunications, du Ministère des finances, de l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques, ou également les experts du secteur des télécommunication, etc, pour porter haut le flambeau du développement du Congo, à travers le numérique», selon le manager exécutif. Les universités du numériques, qui se dérouleront à la Grande bibliothèque universitaire de Brazzaville, réuniront les férus des technologies de l’information et de la communication.

Joseph MWISSI NKIENI