L’Association cœur arc-en-ciel, dirigée par Me Amanda Henriquet Matoumona et dont le directeur exécutif est Jean-Claude Pongault Elongo, a organisé, mercredi 29 juin 2022, à l’Ambassade des Etats-Unis, à Brazzaville, dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Elikia, financé par la Fondation américaine Ned, un atelier de plaidoyer et de sensibilisation des professionnels des médias sur les violences et discriminations basées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

Dans son allocution, à l’ouverture de l’atelier, Mme Alisande Ross, conseillère aux affaires publiques à l’ambassade américaine, a appelé les journalistes à œuvrer pour la promotion des droits humains. Pour sa part, Me Amanda Henriquet Matoumona les a invités à être ouverts et à poser toutes les questions, «mêmes celles qui fâchent».
Pendant l’atelier, l’auditoire a suivi deux exposés. Le premier, présenté par Raphaël Dou’a Akame, chef de programmes de ladite association a porté sur les «droits de l’homme et libertés fondamentales en Afrique (promotion et protection)». Le deuxième est le résumé de l’enquête sur les violences et discriminations basées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre à Pointe-Noire en 2021, présenté par Jean-Claude Pongault Elongo.
En général, les questions liées aux minorités sexuelles, au genre et aux identités de genre sont taboues. L’éducation sexuelle complète reste un défi et peu d’institutions d’enseignement incluent, dans leurs programmes, des modules sur les questions de sexualité. En 2006, les violences ayant eu lieu sur les minorités sexuelles et de genre avaient poussé la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples à interpeller le gouvernement camerounais sur cette situation. Un plaidoyer mené par les organisations de la société civile avait suivi. Il fallait attendre 2014, pour que la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples adopte, lors de sa session, à Luanda (Angola), «la résolution 275 condamnant toute forme de violences et autres violations des droits humains basées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre réelle ou supposée».
Au niveau du Congo-Brazzaville, l’Association cœur arc-en-ciel avait mené une recherche auprès des minorités sexuelles et de genre dans les départements de Brazzaville, Pointe-Noire, Bouenza et Niari en 2017, pour connaître et déceler les violences et discrimination basées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre. «Cette recherche a permis d’identifier les auteurs, les formes de violences et discriminations ainsi que leurs conséquences sur la vie des victimes. Elle a permis à l’organisation de bâtir ses premières stratégies 2018-2020», a affirmé Jean-Claude Pongault Elongo.
«En 2020 et 2021, l’association a réalisé deux autres enquêtes pour actualiser les données de terrain à Brazzaville et à Pointe-Noire. Les résultats de ces enquêtes ont permis à l’association d’élaborer son plan stratégique 2021-2025. Toutes ces enquêtes, citées précédemment, ont identifié les trois premiers auteurs de violences sont compris dans la masse, la famille et les personnes investies de l’autorité publique», a-t-il poursuivi. «Cela démontre qu’il y a un réel problème dans la société actuelle. Il est donc question de mettre sur pied des stratégies permettant de venir à bout de toutes ces formes de violences dont font face, au quotidien, les minorités sexuelles et de genre au Congo-Brazzaville. Pour cela, Cœur arc-en-ciel a notamment identifié les professionnels des médias comme faisant partie des acteurs à toucher, pour faire passer un message contre ces violences et discrimination», a-t-il fait savoir.
Les échanges ont tourné sur les pistes de solutions identifiées pour mettre fin aux violences et discriminations basée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre. Un groupe de six journalistes a été mis en place pour l’élaboration d’un guide communautaire contre les violences et discriminations envers les minorités sexuelles et de genre. Il est coordonné par Delphin Roger Kibakidi et Ed Chevry Diazz.

Chrysostome
FOUCK ZONZEKA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici