Près d’une année après le décès de son président, Edgard Philipe Diafouka-Bambela, le comité d’honneur du P.c.t (Parti congolais du travail), dirigé jusque-là par son vice-président, Henri Ngakama, a tenu son assemblée générale, jeudi 15 décembre 2022, au siège fédéral dudit parti, au quartier Mpila, à Brazzaville, sous la direction du secrétaire général Pierre Moussa. Composé de vingt membres et un bureau de cinq membres, le comité d’honneur, créé sur recommandation du 5ème congrès ordinaire, est un organe consultatif jouant le rôle de modérateur du parti. Il est investi de la mission d’observation et de lutte contre les antivaleurs.
Avant de prononcer son discours d’ouverture, Pierre Moussa a fait observer une minute de silence en mémoire du premier président de ce comité, Edgard Philipe Diafouka Bambela. «Cette assemblée générale se tient dans un contexte national marqué par des victoires qui confortent la place éminente de notre parti sur la scène politique nationale. Il faut donc à tenir haut le flambeau de notre parti, pour lui permettre de jouer pleinement son rôle de mobilisateur des forces et d’aiguillon dans la réalisation du projet de société du Président de la République «Ensemble poursuivons la marche», a-t-il indiqué dans son allocution. Puis, il a dégagé l’importance de cette assemblée générale, qui est de trouver un successeur au président décédé.
Dans son mot de circonstance, le vice-président Henri Ngakama a déclaré «nous avons observé, impuissants, à la disparition des nôtres, arrachés à la vie, dans l’exercice de notre mission au sein du parti. A titre de rappel, le secrétaire général Pierre Moussa nous disait avec sérénité que le comité des membres d’honneur est un organe consultatif, qui regroupe les membres du P.c.t qui se sont illustrés dans leurs parcours politiques ou administratifs».
Selon lui, «le comité des membres d’honneur est considéré comme une chambre haute du parti. Composé de vétérans, femmes et hommes de grande expérience et de grande sagesse», a-t-il fait savoir. «Le comité des membres d’honneur est satisfait du travail accompli par le secrétariat permanent du parti et la détermination du président du comité central à mettre un terme aux antivaleurs, avec la création des structures d’accompagnement», a-t-il conclu. Ancien ministre, Lamyr Nguelet a été porté à la tête du comité d’honneur du P.c.t. Pour des raisons de santé, d’autres membres, n’ont pas pu participer à cette session.

Chrysostome FOUCK ZONZEKA