L’Ucesif (Union des conseils économiques et sociaux et institutions similaires des Etats et gouvernements membres de la Francophonie) a tenu son assemblée générale, le 13 juillet 2022, dans l’hémicycle du Cese à Paris en France. La République du Congo y était représentée par Mme Emilienne Raoul, présidente du Cese (Conseil économique, social et environnemental). Les échanges ont permis d’identifier plusieurs sujets politiques sur lesquels pourraient se pencher les membres, dans un cadre multilatéral: l’environnement; l’employabilité des jeunes; l’insertion des femmes ou encore la gouvernance des biens communs. Ces travaux politiques seront complétés par plusieurs coopérations techniques visant à renforcer les capacités des institutions membres, à travers le monde, dans les prochaines années.

L’assemblée générale de l’Ucesif a permis aux responsables des institutions membres de se retrouver physiquement, pour la première fois, après deux années rendues difficiles par le contexte sanitaire lié à la pandémie de covid-19. La rencontre de Paris était donc une occasion d’entériner le changement de gouvernance, à la suite de la présidence assurée par Mme Hadja Rabiatou Sérah Diallo, présidente du Conseil économique et social de Guinée-Conakry, depuis décembre 2019.
Ainsi, Thierry Beaudet, président du Cese France a été élu président de l’Ucesif pour les trois prochaines années. Il dirige un bureau composé du conseil de Côte d’Ivoire (Première vice-présidence), du Bénin (Trésorier), du Mali (Vice-trésorier), de Roumanie, du Gabon et de Mauritanie (Trois vice-présidences). La durée du mandat du bureau est passé de 2 à 3 ans, pour permettre à chaque conseil d’inscrire ses objectifs dans la durée.
Dans la même perspective, ils ont abordé des sujets d’intérêt commun qui s’inscrivent dans la volonté d’un dialogue démocratique en leur sein et entre les acteurs de la vie économique, sociale et environnementale de leurs pays respectifs. Ils ont également suivi les interventions de Mme Chrysoula Zacharopoulou, secrétaire d’Etat en charge du développement, de la Francophonie et des partenariats internationaux dans le gouvernement français, et de Geoffroi Montpetit, le numéro 2 de l’O.i.f (Organisation internationale de la Francophonie) qui ont permis d’illustrer l’importance des enjeux portés par la société civile organisée francophone.
Pour ce qui est de son intervention, Emilienne Raoul a abordé la question du dérèglement climatique, la préservation des forêts du Bassin du Congo, la lutte contre la pauvreté et le chômage des jeunes dans les pays francophones. Elle a appelé à un approfondissement des échanges et du partage d’expérience entre les conseils membres du l’Ucesif.
Pour sa feuille de route, le nouveau président en exercice de l’Ucesif, le Français Thierry Baudet, a retenu quelques thématiques liées à l’immigration, aux changements climatiques, aux droits des femmes et à l’employabilité des jeunes. Il a mis l’accent sur l’impérieuse nécessité de mutualiser les efforts des différentes instances de l’union pour une grande efficacité de l’institution.

Joseph MWISSI NKIENI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici