Sélectionner une page

Assemblée générale de la Fécofoot (Fédération congolaise de football) : Faire face aux difficultés des ligues, pour garantir l’efficacité du football congolais

Assemblée générale de la Fécofoot (Fédération congolaise de football) : Faire face aux difficultés des ligues, pour garantir l’efficacité du football congolais

La Fécofoot (Fédération congolaise de football) a tenu son assemblée générale ordinaire, samedi 12 septembre 2020, dans la salle de conférence de la Préfecture de Brazzaville, sous le patronage de Hubert Aimé Mampouya, conseiller à l’éducation physique, représentant le ministre des sports et de l’éducation physique, en présence de Blaise Bollé, premier vice-président du Comité national olympique et sportif congolais, et de Guy-Blaise Mayolas, président de la Fécofoot. Au cours de ces assises, les 42 délégués du conseil de la fédération, venus des 12 départements du pays, ont examiné quinze points inscrits à l’ordre du jour. A l’issue de cette assemblée générale, Henri Endzanga a été élu deuxième vice-président de la Fécofoot.

Dans son allocution, Guy-Blaise Mayolas a évoqué le moment particulier où se tenait l’assemblée générale, en raison de la pandémie de covid-19, tout en faisant observer une minute de silence en mémoire des sportifs emportés par cette maladie. Puis, il a adressé ses «chaleureuses salutations et ses vives félicitations aux présidents des Ligues départementales nouvellement élus et qui font leurs premiers pas dans cette auguste assemblée».
«L’assemblée générale annuelle ordinaire est l’un des moments de la vie de notre institution. Un moment de haute réflexion intense ouvert aux débats, pour donner quitus à notre dernier exercice et valider nos actions futures. Ainsi, j’en appelle à notre sens de responsabilité, pour l’examen de l’ordre du jour. Depuis six mois, le soleil s’est baissé sur notre saison, mais j’ai l’espoir que d’ici là, le jour se lèvera et c’est pour cela que je vous invite à vous mettre au travail, pour préparer la prochaine saison. J’ose espérer que pendant ces moments d’hibernation, nous aurons stocké suffisamment d’énergie pour donner une nouvelle impulsion à notre football, pour des nouvelles victoires», a-t-il déclaré.
Après avoir examiné les points à l’ordre du jour, l’assemblée générale a procédé à l’adoption, avec amendements, du procès-verbal de l’assemblée générale ordinaire du 4 mai 2019, approuvé le rapport d’activités et le rapport financier 2019 et adopté le budget exercice 2020.
Ensuite, l’assemblée générale a pris connaissance des rapports de chaque ligue. Il ressort de ces rapports que les ligues sont confrontées à des difficultés matérielles, l’insuffisance d’infrastructures et des difficultés dans l’organisation des compétitions, en raison du manque d’officiels des matches qualifiés et du nombre pléthorique des équipes engagées aux différents championnats et coupes dans les localités, comme pour les communes de Brazzaville et Pointe-Noire. Les présidents des ligues ont sollicité de la Fécofoot, l’organisation de la formation des officiels de matches, des entraîneurs, en profitant de la présence de l’expert français venu relancer le football des jeunes.
Au terme de cette assemblée générale, un communiqué final a été lu par Jean-Didace Médard Moussodia, premier vice-président.
Clôturant les travaux, Hubert Aimé Mampouya s’est dit satisfait du travail abattu par les participants et les a exhortés à plus de créativité et d’organisation dans leurs ligues respectives, afin que le ballon rond roule au grand bonheur des Congolais.

Luze Ernest BAKALA

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

heure locale

23 octobre 2020, 04: 22

L’editorial de la redaction

L’ÉDUCATION, LA FORCE ET LA QUALITÉ DE LA SOCIÉTÉ!

Ainsi donc, les élèves congolais ont renoué avec le chemin de l’école depuis le lundi 12 octobre. Après pratiquement six mois et demi d’inactivités (du 1er avril au 11 octobre) dus à la suspension des cours pour cause de pandémie de covid-19. Et la rentrée scolaire intervient sur fond de crise sanitaire, puisque le pays continue de faire face à la pandémie. Avec tout ce que cela induit de conséquences impactant la vie scolaire. Le ministre en charge de l’enseignement en a d’ailleurs informé l’opinion nationale.

Lire la suite

Je m’abonne à la newsletter de l’horizon africain

Votre Publicité

Archives

Statistiques de notre site

  • 4
  • 28
  • 1 640
  • 3 699
  • 463
  • 579
  • 18 octobre 2020

Votre météo

booked.net